fbpx

Malgré les inégalités, les Américains voient le gouvernement fédéral comme le premier problème aux Etats-Unis

inegalites Americains gouvernement federal premier probleme Etats-Unis
 
Un nouveau sondage réalisé par l’institut Gallup aux Etats-Unis révèle que les Américains voient dans le gouvernement américain le problème numéro 1 du pays, pour le quatrième mois consécutif. On parle souvent aux Etats-Unis de la menace terroriste, des affrontements interraciaux, de l’immigration ou de la sécurité sociale comme de problèmes majeurs, mais ces questions leur semblent moins inquiétantes que le fédéralisme.
 

Le gouvernement fédéral : le premier problème des Etats-Unis

 
Si l’économie reste une source d’inquiétude majeure pour les 1.025 personnes récemment sondées, c’est bien le gouvernement fédéral qui reste le principal problème, loin devant les préoccupations précitées. Seuls 31% des Américains sont actuellement satisfaits du gouvernement ; deux tiers de la population le désapprouvent donc.
 
L’institut de sondage Gallup n’est pas étonné et note que « l’insatisfaction par rapport au gouvernement n’est certainement pas un problème nouveau », puisqu’elle apparaît comme un sujet majeur dans les sondages depuis des années…
 

Plus les Américains ont conscience des inégalités, plus ils voient le gouvernement fédéral comme un problème

 
Rien de nouveau non plus pour Emmanuel Saez, professeur d’économie à l’Université Berkeley de Californie, ou pour l’un des co-auteurs de son étude publiée par le Bureau National des Recherches économiques en 2013. L’étude, menée à partir de sondages sur plus de 5.000 Américains à propos des inégalités de revenus aux Etats-Unis, avaient fourni des résultats étonnants.
 
Tous s’attendaient à découvrir que plus les gens avaient conscience des inégalités de revenus, plus ils seraient enclins à encourager le gouvernement à redistribuer les richesses aux plus pauvres.
 
C’est exactement l’inverse qui s’est produit, comme le confirme une autre étude menée sur le même sujet par l’Université d’Oxford : plus les Américains ont conscience des inégalités de revenus, moins ils ont confiance dans le gouvernement fédéral pour résoudre le problème.
 

L’ObamaCare a précipité la défiance envers le gouvernement fédéral, selon un sondage Gallup

 
L’une des causes majeures de cette défiance américaine à l’égard du gouvernement fédéral est l’ObamaCare. C’est en tous cas ce que relève le progressiste Thomas Edsall, contributeur au New York Times:
 
« L’érosion de la confiance dans les services médicaux comme un droit protégé par le gouvernement est peut-être le reflet le plus spectaculaire de ces tendances. En 2006, 69% des sondés par Gallup affirmaient que le gouvernement fédéral devait garantir la couverture des services médicaux pour tous les citoyens des Etats-Unis contre 28% qui pensaient l’inverse.
 
« A la fin de l’année 2014, Gallup a révélé que ce pourcentage (de 69%) était tombé à 45%, alors que le pourcentage de sondés qui affirmaient que cette couverture ne relevait pas de la responsabilité fédérale avaient doublé pour atteindre 52%. »
 
A mesure que le coût de l’ObamaCare perçu par les Américains augmentait, leur confiance dans le gouvernement fédéral baissait proportionnellement.
 
Sans doute consciente de ce changement, Hillary Clinton n’a d’ailleurs pas abordé la question des inégalités lors de l’annonce officielle de sa candidature la semaine dernière, préférant se concentrer sur des sujets de société comme le mariage homosexuel, le droit des femmes ou l’éducation…
 
Un silence que les Républicains ne manqueront sans doute pas de lui rappeler.
 

Béatrice Romée