fbpx

L’ONU négocie une levée des sanctions en cas d’accord sur le nucléaire avec l’Iran

ONU levée sanctions accord nucléaire Iran
 
Les plus grosses puissances mondiales réunies dans le P5+1 ont récemment entamé des discussions sur un projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies en vue de lever progressivement les sanctions de l’ONU contre l’Iran, en cas d’accord sur le programme nucléaire de Téhéran. Cela rendrait plus improbable une décision du Congrès républicain américain pour défaire cet accord.
 
Les discussions entre la Grande-Bretagne, la Chine, la France, la Russie et les Etats-Unis, l’Allemagne et l’Iran reprendront la semaine prochaine au sujet du nucléaire iranien. Les parties espèrent parvenir à un accord-cadre d’ici à la fin du mois de mars afin de régler définitivement leur différend d’ici au 30 juin. « S’il y a un accord sur le nucléaire – mais évidemment c’est un très gros “ si ” – nous voulons aller vite sur la question des sanctions », a expliqué un responsable occidental qui a préféré garder l’anonymat.
 

Huit résolutions, dont quatre salves de sanctions, imposées par l’ONU à l’Iran depuis 2006

 
Depuis 2006, huit résolutions ont été prises par l’ONU – dont quatre imposant des sanctions – pour interdire à l’Iran d’enrichir l’uranium et de réaliser tout autre travail nucléaire ou atomique sensible. Il existe également un embargo sur les armes européennes aujourd’hui.
 
L’Iran voit cette levée des sanctions comme cruciale, étant donné qu’elles servent souvent de base à des pénalités ajoutées par les Etats-Unis ou l’Union européenne à chaque nouvelle violation des interdictions de l’ONU. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a déclaré mercredi au Congrès qu’un accord sur le nucléaire avec la République islamique ne serait pas juridiquement contraignant pour les Etats-Unis et que la Maison blanche pourrait toujours décider de ne pas l’appliquer.
 
Mais si une résolution est votée par le Conseil de sécurité, en cas d’accord avec Téhéran, celle-ci devra être appliquée dans tous ses termes par les Etats membres de l’ONU, ce qui gênerait les ambitions des Républicains à Washington.
 

Accord sur le nucléaire, levée des sanctions contre l’Iran par l’ONU&nbsp: sérieux revers pour Israël

 
Les inquiétudes au sujet du Congrès majoritairement républicain, déterminé à empêcher tout accord avec l’Iran, ont été nourries par une lettre écrite aux responsables iraniens menaçant de modifier les relations entre les deux pays dès le départ de Barack Obama, en janvier 2017, mais également par l’invitation récente du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au Congrès, dont le discours a largement porté contre tout accord sur le nucléaire iranien.
 
En attendant, l’ONU est effectivement prête à lever ses sanctions sur l’Iran, un sérieux revers pour Israël après des années de soutien indéfectible de toutes les grandes puissances occidentales.