fbpx

L’imam de la plus grande mosquée de Chine aurait été assassiné

C’est du moins ce que disent les médias chinois, qui en rejettent la responsabilité sur des extrémistes musulmans. Cela se serait passé au Sin Kiang, à l’extrême ouest de la Chine, où la communauté musulmane turcophone ouïghoure et le gouvernement Han de Pékin sont en conflit.