fbpx

Le mari d’Asia Bibi reçu ce mercredi par le pape François

mari-Asia-Bibi-pape-Francois-1
 
Soutenue par le groupe espagnol « Mas Libres » et la plateforme « HazteOir » pour les droits religieux et le droit à la vie, la famille d’Asia Bibi se fait entendre ce mercredi par le pape François lors de l’audience du mercredi pour demander une action diplomatique de la part du Vatican en faveur de la mère de famille pakistanaise condamnée pour « blasphème ».
 
Asia Bibi a été condamnée à la pendaison et à une amende de 300.000 roupies au Pakistan, en 2010, pour avoir réagi – « pour une fois » – au refus d’une compagne de travail musulmane qui avait refusé le verre d’eau que lui tendait la jeune mère chrétienne de cinq enfants, par 45° de chaleur, au motif que cette eau était « haram », impure. Asia s’était livrée à une tentative de dialogue interreligieux en comparant l’enseignement du Christ et celui de Mahomet. C’est ce qui lui vaut aujourd’hui d’être emprisonnée dans des conditions épouvantables depuis plus de cinq ans, dans un « couloir de la mort » dont seule une grâce présidentielle pourra, à vues humaines, la sortir.
 

Le mari d’Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème, en appelle au pape François

 
Son cas est actuellement pendant devant le Tribunal supérieur du Pakistan après le rejet de ses appels successifs, et dans le contexte de la levée du moratoire sur la peine de mort par le Pakistan il y a quelques semaines.
 
Le groupe Mas Libres a déjà réuni près de 300.000 signatures pour sa pétition en faveur de cette femme innocente faussement accusée d’avoir blasphémé contre Mahomet – ce qui vaut d’ailleurs à Asia Bibi le soutien de groupes féministes, en France notamment, qui la défendent un peu comme on défend Charlie.
 
Le mari d’Asia Bibi, Ashiq, et sa jeune fille Eisam, est donc à Rome grâce au soutien de ces groupes espagnols, en compagnie d’Ignacio Arsuaga, président de HazteOir, pour une rencontre avec le pape François. Ils se rendront ensuite à Madrid pour y participer au Congrès international sur la liberté religieuse « Nous sommes tous Nazaréens ».
 
Ces événements permettront également d’étrenner un film coproduit en Espagne par Mas Libres et CitizenGO, « Liberté pour Asia Bibi ».
 
Plusieurs pétitions circulent pour demander la libération d’Asia Bibi. Parmi elles : celle de CitizenGO en Espagne, ici, et celle de la Fédération Europa Christiana en français ici.