fbpx

Pékin rappelle son droit exclusif de reconnaître le Dalai Lama

 

Il y a quelques jours, l’actuel Dalai Lama, le quatorzième de l’Histoire avait déclaré à un journal allemand qu’il voudrait rompre la tradition et nommer lui-même son successeur, à moins qu’il ne soit choisi par une élection des Tibétains eux-mêmes. Le gouvernement athée et communiste a immédiatement répondu que le titre de Dalaï Lama était « conféré par le seul gouvernement central, étant dans tout autre cas illégal ».