fbpx

Vaisselle jetable interdite, politique énergétique et nucléaire à la poubelle

politique énergétique nucléaire effet de serre
 
Dans la nuit de vendredi à samedi, les députés ont veillé tard pour interdire le sac et la vaisselle jetables en plastique, en bons écolos plus soucieux du plastique que de la vente d’enfants ou de leur élimination…
 
Les journaux n’ont relayé que cette information mineure. L’essentiel de ce qu’ont voté les députés est resté sous silence.
 

La politique énergétique et le nucléaire sacrifiés sur l’autel de l’effet de serre

 
La part du nucléaire dans la production d’électricité devra être réduite de 75 à 50% à l’horizon 2025, la consommation énergétique devra diminuer de moitié en 2050 par rapport à 2012, les émissions de gaz à effet de serre devront baisser de 40% entre 1990 et 2030, et être divisées par quatre en 2050 et enfin, la part des énergies renouvelables doit être portée à 23% en 2020 et 32% en 2030, et la consommation des énergies fossiles diminuer de 30% en 2030.
 
Des décisions prises sans débat sur le coût de l’électricité, les conséquences financières pour les Français mais également le désastre pour notre industrie et notre économie.
 
Ces décisions sont d’abord une catastrophe économique. Le nucléaire est l’une des sources majeures d’énergie en France, l’un de nos rares avantages compétitifs. Sans rien dire de l’aspect tout à fait fictif des énergies renouvelables, incapables de remplacer aucune des sources d’énergie existantes.
Une catastrophe annoncée que les médias, en bons chiens de garde, omettent pour la plupart de mettre en lumière…