fbpx

Le président du Parlement européen verrait bien un doublement du budget de l’UE

président Parlement européen doublement budget UE
 
Antonio Tajani en rêve, même s’il n’envisage la hausse qu’après le départ de Theresa May. Faut-il comprendre que le Royaume-Uni protégeait les autres nations européennes vis-à-vis de l’UE grâce à son cavalier seul qui ne date pas d’hier ?
 
C’est en effet le Royaume-Uni qui a toujours opposé son veto aux propositions de taxer les transactions financières au niveau européen. Tajani souhaite la mise en place de cette taxe qui pourrait permettre de lever des milliards d’euros, pour remonter le budget total à 280 milliards d’euros par an.
 
Les 140 milliards actuels ne suffisent pas, a insisté Tajani qui estime avoir besoin du double aujourd’hui. Avec la difficulté supplémentaire du départ du Royaume-Uni, contributeur net, est-ce bien raisonnable ? Et puis, que compte-t-il en faire ?
 
L’Allemagne a déjà réagi en indiquant que cette question n’était certainement pas, pour elle, à l’ordre du jour.