fbpx

Le premier satellite lancé pour étudier le CO2 de l’atmosphère envoie ses premières données

Or cette mission est sans objet puisque le réchauffement climatique et son lien avec les gaz à effet de serre sont une imposture : ici l’imposture scientifique se double d’une imposture médiatique, puisque pour faire croire à la première on lance à grands frais un satellite dont on sait qu’il ne mesurera rien de significatif.