fbpx

La dérision, nouvelle arme contre l’Etat islamique et l’islam, avec la série saoudienne « Selfie »

série Selfie dérision contre islam Etat islamique saoudienne
 
Depuis le début du Ramadan, mois sacré pour tous les musulmans, les Saoudiens ont pu découvrir sur leurs écrans de télévision une nouvelle série satirique intitulée « Selfie » – puisque ses créateurs affirment vouloir prendre une photo de la société arabe d’aujourd’hui. La dérision est ainsi utilisée comme nouvelle arme contre l’Etat islamique et l’islam, dans un pays qui est en quelque sorte un Etat islamique qui a réussi…
 
La date de diffusion de cette série saoudienne déjà très controversée n’est évidemment pas choisie au hasard : le mois du Ramadan est le mois de l’année pendant lequel les musulmans regardent le plus la télévision.
 
La controverse est née parce que le programme se moque ouvertement de l’Etat islamique, mais aussi de la guerre qui oppose sunnites et chiites dans le monde musulman pour des raisons confessionnelles.
 

Dans la série « Selfie », l’acteur principal tourne l’Etat islamique en dérision, et plus largement l’islam

 
Exemple : deux hommes sont dans un aéroport européen, ils sympathisent en discutant sur leur amour des femmes, des fêtes et de l’alcool. Mais ils finissent par se battre, après avoir sympathisé, quand ils découvrent qu’ils sont respectivement chiite et sunnite.
 
Lorsque les agents de sécurité découvrent qu’ils s’affrontent sur un sujet vieux de 1.400 ans, les deux hommes sont envoyés en hôpital psychiatrique.
 
Dans cette série, l’acteur principal, Nasser al-Qassabi – depuis menacé de mort – incarne un père de famille saoudien qui cherche à rejoindre les islamistes en Syrie afin de ramener son fils djihadiste à la maison. Il s’évanouit lorsqu’on lui demande d’égorger un infidèle, se moque des femmes qui ont rejoint l’Etat islamique pour avoir des relations sexuelles et finit par être condamné à mort par son propre fils totalement endoctriné. Le tout sur un ton satirique, dans le but de faire comprendre que les islamistes ne pratiquent pas le « vrai islam ».
 

La série « Selfie » affirme que l’Etat islamique n’est pas l’islam, avec la dérision pour seul argument

 
Dans un autre épisode l’acteur principal de « Selfie » a entrepris de créer son propre groupe djihadiste pour devenir calife : il s’y moque ouvertement de l’Etat islamique, appelant notamment à diversifier les modes d’exécution, pour répondre aux récentes mises en scène d’exécutions de l’Etat islamique particulièrement atroces. Là encore, l’acteur veut montrer que l’Etat islamique se trompe dans sa compréhension de l’islam.
 
Mais la critique est faible : quand l’Etat islamique s’appuie sur les textes islamiques pour agir, les quelques blagues de l’acteur Nasser al-Qassabi pour le contester paraissent bien légères.
 
Mais le programme est diffusé à une heure de grande écoute, et que la manœuvre est habile. La série ne se contente pas de tourner l’Etat islamique en dérision, c’est finalement l’islam et certaines de ses pratiques traditionnelles dont elle se moque. Cela a d’ailleurs provoqué de nombreuses condamnations de la série par des autorités islamiques saoudiennes.
 
Contre l’Etat islamique, et plus discrètement contre l’islam – alors que les élites mondialisées ne veulent pas seulement abattre ce qui est vrai, mais tout ce qui est religieux – la nouvelle arme, fort efficace, est donc la dérision.
 

Béatrice Romée