fbpx

Theresa May était en Arabie saoudite pour obtenir la mise sur le marché des actions Aramco à Londres

Theresa May Arabie saoudite actions Aramco Londres marché

Le Premier ministre britannique Theresa May avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Nayef, le 4 avril 2017 à Ryad.


 
La City aimerait profiter de la manne que représentera la vente, en 2019, de 5 % de la société pétrolière d’Etat arabe Aramco : avec des échanges évalués à 1.300 milliards de livres, la Bourse londoniennes profiteraient de commissions juteuses.
 
Pour persuader les Saoudiens à choisir la London Stock Exchange pour cette plus importante mise sur le marché d’actions de tous les temps, le Premier ministre britannique a organisé plusieurs rencontres avec des dignitaires du royaume wahhabite.
 
Elle a notamment rencontré à Riyad le président d’Aramco Khalid Al-Falih, qui est en même temps ministre de l’Energie saoudien, avec Sir Xavier Rolet, directeur exécutif de la LSE.