fbpx

Avortement : le magazine “Elle” dénonce “Newsweek” dont la une montre un foetus qui ressemble « trop » à un bébé

avortement magazine elle newsweek foetus trop bébé
 
La une de Newsweek porte cette semaine sur la « guerre de l’avortement » aux Etats-Unis, alors que le thème se révèle central dans la campagne électorale en vue du scrutin présidentiel de 2016. Mais en montrant en couverture une image de foetus in utero, le magazine contribue au débat de manière un peu trop réaliste au goût de Elle. Le foetus, « mignon » comme une création Pixar, dénonce le magazine féminin (et féministe), « ressemble davantage à un bébé qu’à une vraie grossesse », dénonce Sady Doyle.
 
La journaliste se dit « ahurie » de voir cette photo illustrer le sujet : on n’y voit qu’un enfant à naître « et rien de la personne dans l’utérus de laquelle on peut supposer qu’il demeure ». Et d’invoquer l’attaque terroriste contre le Planning familial il y a quelques semaines aux Etats-Unis – par un fou furieux – pour susciter davantage d’indignation.
 

“Newsweek” met à sa une un foetus qui ressemble « trop » à un bébé

 
« A la louche, on dirait qu’il a entre douze et quatorze semaines – juste à la limite haute de l’âge foetal pour la plupart des avortements, voire un peu plus – bien que, vu les… mmm, « améliorations » digitales dont il a fait l’objet, ce soit difficile à dire. De toute façon, si le foetus de Newsweek a bien douze semaines, il apparaît comme cinq fois plus grand que les fœtus translucides de trois centimètres que l’on trouve normalement à ce stade de la grossesse : cette image ressemble moins à une vraie grossesse et davantage à un adorable “alien” généré par ordinateur », écrit Sady Doyle. « Ou, pour dire les choses plus brutalement : il est davantage comme un bébé. Et vu la présence du mot “AVORTEMENT” en toutes caps, nous pouvons supposer qu’il ne va pas continuer d’exister longtemps. Intentionnellement ou non, la une de Newsweek résume ce qui ne va pas dans la discussion sur l’avortement : tout tourne autour du foetus qu’on humanise, et la personne qui est enceinte est effacée. »
 

“Elle” protège l’avortement et dénonce le magazine “Newsweek”

 
Quelle est la réalité d’un foetus de douze semaines ? Eh bien, il ressemble à un petit d’homme. Et pour le lobby de l’avortement, c’est cette réalité qu’il faut occulter à tout prix. Une jeune femme qui a fait une fausse couche à un peu plus de douze semaines de grossesse (dix semaines de gestation depuis la fécondation) a mis en ligne l’image de son bébé ici pour qu’on puisse en prendre conscience. Le site naitreetgrandir propose une suite d’images fidèles depuis le début de la grossesse : le diaporama est ici.
 
La réaction du magazine “Elle” montre à quel point les prises de position du lobby de l’avortement font appel au sentiment et à l’image, refusant de se poser la question de l’humanité objective de l’embryon, et faisant tout reposer sur son aspect. Quand celui-ci fait observer un peu trop évidemment que le bébé à naître a très tôt une tête… de bébé, un corps, des bras, des jambes, des mains, c’est comme si on levait le voile sur un secret, sur un tabou.
 
Cela en dit autant sur les avorteurs que sur les avortés.
 

Anne Dolhein