fbpx

DRAME HISTORIQUE
Gauguin ♠

 
Gauguin est un film consacré pour l’essentiel au premier épisode tahitien du peintre. Le film sort précisément peu de temps avant une grande exposition consacrée à Gauguin (1848-1903), dite Gauguin l’Alchimiste, au Grand-Palais, et consacrée en particulier à cette période tahitienne du peintre. La démarche commerciale est évidente. Mais, en soi, nous serions heureux de conseiller un bon film qui pourrait proposer une forme d’introduction à l’exposition. Or ce n’est pas du tout le cas car le film est mauvais, tout simplement.
 
En 1891, lassé de l’échec apparemment complet de sa peinture, méprisée par à peu près tous les critiques et jugée invendable même par les rares galeristes amis, Gauguin décide de changer complètement de cadre de vie. Il espère être inspiré par des paysages totalement nouveaux, et essayer des techniques picturales radicalement nouvelles. Toutefois, sa femme, Danoise, refuse de partir à l’aventure avec leurs nombreux et jeunes enfants ; elle ne veut pas échanger la pauvreté à Paris pour la pauvreté sur des îles lointaines, où de bonnes écoles seraient difficiles à trouver pour les enfants. Après un temps d’hésitation, elle rentrera au Danemark avec les enfants.
 

Gauguin : une longue heure d’ennui complet

 
Pendant ce temps, le peintre, seul, s’installe effectivement en Polynésie française, muni d’un ordre de mission officielle fictive, obtenue par un ami haut-fonctionnaire. Il y peint beaucoup, du moins à certaines périodes de création intense, et développe en effet une manière nouvelle de peindre. Elle n’est pas forcément plus belle ou séduisante que celle de sa période bretonne précédente, de Pont-Aven. Le vieux peintre esseulé est distrait dans son travail par la présence à ses côtés d’une jeune et belle Tahitienne. L’actrice est beaucoup plus âgée que les 12-13 ans de la Tahuera historique. Le spectateur n’est donc pas révolté ; mais le peintre reste ridicule. Après une petite moitié de film intéressante, ou quasiment, illustrant la démarche artistique de Gauguin au milieu parfois de paysages superbes de mer ou de montagne polynésiennes, l’intrigue sombre dans un vaudeville interminable et inintéressant au possible. Le barbon devient jaloux. Sa compagne est loin d’être insensible à un voisin, jeune homme de son âge. Gauguin déménage avec elle à Papeete ; son amant l’y suit. Il l’enferme ; elle s’évade…Il pleure. Il est à la fois ridicule et indéfendable, puisque Mme Gauguin est encore parfaitement vivante à Copenhague. Pendant ce temps, l’artiste ne peint plus. Et le film perd décidément absolument tout intérêt. Une heure d’ennui complet, c’est bien long !
 

Hector JOVIEN

 
Gauguin Drame Historique Film