fbpx

Médias et banques centrales continuent de souffler le chaud et le froid sur le Bitcoin

Médias banques centrales souffler chaud froid Bitcoin
 
Cette fois, c’est la Chine qui fait les gros titres alors qu’un responsable de haut rang de la banque centrale, la People’s Bank of China, vient de déclarer que l’échange centralisé de crypto-monnaies ainsi que les fournisseurs de services, personnes privées ou morales, doivent être interdits dans le pays.
 
La note interne du vice-gouverneur Pan Gongsheng a été mise au jour par Reuters.
 
L’interdit s’ajouterait à la décision de la Chine, l’an dernier, de proscrire toute émission initiale de monnaie virtuelle et de limiter les activités autour de celles qui existent déjà, mais le commerce continue, notamment en raison des prix attractifs de l’électricité en Chine – les serveurs indispensables pour cette activité sont extrêmement énergivores.
 
Pan souhaite voir le gouvernement central communiste fermer les sites d’échanges et lancer des enquêtes sur les services en ligne qui aident les citoyens chinois à placer des fonds à l’étranger.