fbpx

L’arrestation de six nouveaux “réfugiés”-terroristes syriens en Allemagne survient au plus mauvais moment pour Angela Merkel

réfugiés terroristes Syriens Allemagne
 
C’est justement alors que les négociations pour former un nouveau gouvernement venaient de capoter sur la question de l’immigration que les Allemands apprenaient l’arrestation de six nouveaux « réfugiés » syriens soupçonnés de préparer une série d’attentats pour la date-anniversaire de l’attentat au camion sur un marché de Noël de Berlin. Un attentat qui a fait douze morts et plus de cinquante blessés en 2016 et qui a été commis par Anis Amri, un Tunisien lui-même arrivé illégalement en Italie en 2011 en tant que « réfugié ». Eh oui, désormais même les grands médias de gauche le reconnaissent, certes un peu tard, tel le “New York Times” : il y avait bien des terroristes parmi les migrants.
 
Voilà donc une nouvelle de plus qui ne va pas faire les affaires d’Angela Merkel, alors qu’elle vient d’échouer à former un gouvernement englobant son parti le CDU, le parti-frère de Bavière CSU – qui lui a imposé un plafonnement, d’ailleurs très élevé, du nombre de demandeurs d’asile –, le FDP qui lui reproche les expulsions trop rares des déboutés du droit d’asile (comme Anis Amri) et les Verts qui demandent la levée des restrictions sur l’immigration illégale et sur le regroupement familial.
 

De nouvelles arrestations qui confirment la présence de terroristes parmi les réfugiés syriens

 
Un demi-millier de policiers ont pris part au coup de filet mardi tôt dans la matinée. Les descentes de police visaient huit adresses dans les villes d’Essen, Cassel, Hanovre et Leipzig et ont donc conduit à l’arrestation de six hommes âgés de 20 à 28 ans ainsi qu’à la saisie de plusieurs téléphones, ordinateurs et documents. Selon les informations données aux médias par le parquet de Francfort, les six réfugiés syriens sont soupçonnés d’appartenir à l’Etat islamique et d’avoir planifié une série coordonnée d’attaques terroristes.
Ces Syriens étaient arrivés en Allemagne en 2014 et 2015, en tant que demandeurs d’asile. La police aurait, selon Die Welt, reçu des informations sur leurs projets de la part d’autres immigrants. Ce n’est pas la grande presse allemande, toujours très discrète quand il s’agit de méfaits commis ou projeté par les fameux « migrants », mais la grande presse britannique, plus libre, qui a parlé la première d’un probable projet d’attentats sur le marché de Noël de la ville d’Essen le 19 décembre prochain. Cette information avait été donnée par une radio locale qui citait des sources proches de l’enquête, avant d’être reprise par le tabloïde Bild.
 

Merkel directement responsable de la situation en Allemagne

 
Le mois dernier, la police arrêtait un Syrien de 19 ans soupçonné de préparer un attentat à la bombe. Il y aurait aujourd’hui plus de 10.000 islamistes surveillés par les services de sécurité en Allemagne, dont environ 700 sont considérés comme pouvant probablement passer à l’acte. Ce chiffre de 700 possibles terroristes musulmans présents sur le territoire allemand est en forte hausse puisqu’il était encore question de 570 au début de l’année et d’une centaine en 2013.
 
Merci qui ? Merci Merkel !
 

Olivier Bault