fbpx

Renforcement des liens entre la Chine et le Chili

Renforcement liens Chine Chili
 
C’est le pays le plus éloigné de la Chine qui y exporte la plus forte proportion de fruits : le Chili (présidée par la socialiste Michelle Bachelet) représentait 25 % des importations chinoises dans ce secteur en 2016 tandis que la Chine est son premier client pour le vin, avec les importations totales d’une valeur de 197 millions de dollars l’an dernier. Les deux pays négocient la libéralisation de leur actuel accord de libre-échange. Et tout annonce le renforcement de leurs liens.
 
Se rapprochant de plus en plus dans le cadre d’un « multilatéralisme » assumé, la Chine et le Chili multiplient les liens sur fond d’accord pour combattre le « changement climatique ». C’est une longue histoire : le Chili d’Allende avait été parmi les premiers au monde à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine dès 1971. Et c’est encore lui qui dans la région sud-américaine a été le premier à soutenir l’entrée de la Chine à l’OMC.
 

25 % des fruits importés par la Chine proviennent du Chili

 
Le cuivre chilien intéresse depuis longtemps la Chine mais aujourd’hui, ses réserves de lithium sont également convoitées : elle vise à investir sur place, notamment dans les secteurs des énergies renouvelables et des matières premières. En attendant, comme l’annonce l’ambassadeur du Chili en Chine, Jorge Heine, la mise en place d’un câble de fibre optique sous-marin reliant les deux pays est souhaitée par le Chili.
 
Au vu de l’importance, toujours croissante, des importations agricoles chinoises depuis l’Argentine, le Brésil et le Chili, Heine estime d’ailleurs « impératif » de créer des « corridors bi-océaniques » à travers les Andes pour faciliter le flux de marchandises : « sociétés de construction chinois sont en bonne position pour ce faire : elles ont la technologie, l’expertise et le capital. »
 

Renforcement de liens tous azimuts : on prépare « le siècle asiatique »

 
L’article de Heine dans le média chinois anglophone d’Etat Global Times annonce une nouvelle ère des relations entre la Chine et l’Amérique du Sud en général, notamment à la faveur du forum ministériel qui se tiendra en janvier à Santiago. « Ces relations ont acquis leur droit de cité en ce nouveau siècle. Beaucoup disent que ce sera le siècle asiatique », conclut l’ambassadeur.
 

Anne Dolhein