fbpx

La Russie prévoit des exercices militaires en mer de Chine, les Etats-Unis font pression sur le Vietnam

Russie exercices militaires mer de Chine Etats-Unis pression Vietnam
 
Le ministre russe de la Défense Anatoly Antonov a annoncé samedi, lors d’un sommet sur la défense organisé à Singapour, que la Russie allait prendre part à des exercices de contre-terrorisme avec ses alliés, au sud de la mer de Chine. Il a affirmé que la Russie était de plus en plus préoccupée par les menaces qui pèsent sur la sécurité et la stabilité de la région, citant notamment les déploiements de boucliers de missiles américains, le terrorisme et les « révolutions colorées ». Anatoly Antonov a reproché aux Etats-Unis de mener une politique d’endiguement (containment) de la Chine et de la Russie dans la région.
 
La Russie conduira donc ses premiers exercices avec le Brunei dès 2016.
 

La Russie dénonce la pression des Etats-Unis dans la région, notamment sur le Vietnam et en mer de Chine

 
Le ministre russe a également cité le Vietnam comme exemple récent de la pression américaine, puisque ce pays a été obligé d’interdire le stationnement d’avions russes à longue portée dans ses aéroports. En octobre dernier, les Etats-Unis avaient levé partiellement l’interdiction de vente d’armes au Vietnam, pour lui permettre de se défendre en mer de Chine.
 

La Russie prévoit des exercices militaires pour préserver « la stabilité » de la région

 
Les constructions chinoises n’ont cessé de faire monter la tension en mer de Chine, et inquiètent les Américains et leurs alliés dans la région. Ils craignent que la Chine n’utilise ces îles comme bases militaires et profitent de cette force pour contrôler les allers et venues en mer de Chine.
 
Le ministre russe de la défense a également pointé les risques terroristes dans la région de l’Asie pacifique, citant précisément la piraterie, le cyber-crime et le trafic de drogues.
 
Il a aussi affirmé que les Talibans constituent un problème que la coalition internationale n’a pas réussi à résoudre en Afghanistan.
 
Mais le ministre a évoqué les « révolutions colorées » qui pourraient toucher la région à n’importe quel moment, sous le prétexte d’une volonté « démocratique ».
 

La Russie dénonce les « révolutions colorées » contrôlées depuis l’étranger

 
« Une épidémie de “révolutions colorées” a balayé le Moyen-Orient et, comme un ouragan, anéanti plusieurs pays de la région. Ce virus a traversé plusieurs pays européens, où les événements sont librement contrôlés de l’extérieur » a encore affirmé Anatoly Antonov, citant l’Ukraine comme exemple d’une telle « révolution ».
 
Pendant ce sommet, la Russie a également affirmé qu’elle aimerait développer une plus grande coopération avec Israël. Elle souhaite aussi interdire les exercices militaires près de ses frontières avec la Corée du Nord et le Japon.
 
Pendant que la Russie, la Chine et leurs alliés déploient leurs forces en mer de Chine, le secrétaire américain de la défense Ashton B. Carter appelait dimanche ailleurs le Vietnam à abandonner tous ses projets de construction dans le sud de la mer de Chine. Un appel très ciblé, après avoir encouragé tous les pays de la région de l’Asie pacifique à cesser la construction d’îles artificielles.
 

Béatrice Romée