fbpx

Le tueur de Las Vegas, Stephen Paddock, était sous valium

tueur Las Vegas Stephen Paddock valium
 
Sans que l’on puisse attribuer aux seuls antidépresseurs la folie meurtrière du tueur de masse de Las Vegas, on sait que Stephen Paddock s’était vu prescrire du Diazépam (mieux connu sous son nom ancien de valium) dont les effets secondaires peuvent être désastreux : comportement agressif et psychotique, hostilité, confusion, levée des inhibitions, pensées suicidaires.
 
Prescrite à un individu aussi instable et présentant de grandes difficultés à créer des liens relationnels, la drogue peut libérer des tendances bien ancrées à la violence.
 
Si la grande presse et la gauche américaine se focalisent sur la question de la vente libre d’armes à feu, note The New American, il faudrait peut-être aussi et davantage penser à mettre en cause les médicaments dangereux. Et ce d’autant que d’autres tueurs de masse aux Etats-Unis se sont révélés consommateurs d’antidépresseurs.