fbpx

Vente d’organes fœtaux par le Planning familial aux Etats-Unis : les enquêteurs David Daleiden et Sandra Merritt inculpés !

Vente organes foetaux Planning familial David Daleiden inculpé

David Daleiden (à gauche) et Sandra Merritt, les deux enquêteurs inculpés.


 
C’est le monde à l’envers. Les deux enquêteurs du Center for Medical Progress qui grâce à leur caméra cachée ont réussi à démontrer que le Planned Parenthood américain se livre au trafic de tissus fœtaux récupérés sur des bébés avortés, viennent d’être inculpés pour tentative d’achat d’organes humains. Ils encourent tous les deux de 2 à 20 ans de prison pour un crime qu’ils ont dénoncé et mis au jour. David Daleiden et Sandra Merritt sont accusés, tandis que le Planning familial du Texas bénéficie de l’équivalent d’un non-lieu… Même si la culture de mort a la haute main dans tant de pays du monde, on reste pantois devant une décision aussi malhonnête.
 
C’est avec un rare cynisme que le grand jury de Harris County, chargé d’une enquête contre le Planning familial, a retourné leurs propres arguments contre les militants provie du Center for Medical Process. David Daleiden et Sandra Merritt vont devoir répondre de leurs démarches visant à obtenir des multiples responsables du Planned Parenthood l’aveu de leurs pratiques illégales, comme s’ils avaient réellement cherché à acheter des fœtus humains ou des tissus et des organes en vue de la recherche –à voir ici notamment.
 

David Daleiden a mis au jour la vente d’organes fœtaux : c’est lui qui est inculpé

 
Ils s’étaient fait passer pour des représentants de BioMax, une société de recherche médicale qui existe vraiment, et avaient été accueillis à bras ouverts par des employés et des responsables du Planning qui avaient répondu à leurs propositions sans arrière-pensées, allant jusqu’à montrer in situ comment ils récupéraient des organes de bébés et expliquant de quelle manière ils procédaient pour obtenir des petits cadavres intacts, ou le moins abîmés possible.
 
Daleiden et Merritt sont inculpés pour « falsification de documents gouvernementaux » – en l’occurrence, en fabriquant de faux permis de conduire afin de mener leur enquête cachée – et pour viol de la loi texane interdisant « la vente et l’achat d’organes humains », comme s’ils s’étaient livrés à ce trafic qu’ils ont réussi à dévoiler aux yeux du monde entier.
 
La loi texane dispose pourtant que l’accusation d’un délit aussi grave suppose « l’intention de frauder ou de nuire à autrui ».
 

Le Planning familial des Etats-Unis s’estime victime

 
En l’occurrence, l’action de Daleiden et Merritt a sans doute nui aux responsables du Planning, mais c’est dans le sens où les vidéos les montrent discutant des prix des organes fœtaux. Les avorteurs se montrent même gourmands, ne craignant pas d’avouer qu’ils utilisaient des méthodes et des procédures d’avortement de manière illégale afin d’assurer la qualité de leurs produits.
 
Il faut dire que les deux enquêteurs du Center for Medical Progress s’en sont pris à très gros… Comme l’a dit un porte-parole de la Fédération américaine du planning familial, « ces gens ont violé la loi en vue de faire circuler des mensonges malveillants à propos du Planned Parenthood en vue de faire avancer leur programme extrémiste de lutte contre l’avortement ».
 
David Daleiden a publié une déclaration rappelant que l’organisme a utilisé « les mêmes techniques d’infiltration que les journalistes d’investigation emploient depuis des décennies, pour exercer nos droits constitutionnels à la liberté d’expression et à la liberté de la presse », il a en outre « respecté toutes les lois applicables ». « Planned Parenthood ne peut toujours pas nier les aveux de ses responsables à propos des ventes d’organes fœtaux, ils ont été enregistrés par vidéo et tout le monde peut les voir », a-t-il ajouté.
 

Un grand jury du Texas fait comme si les enquêteurs infiltrés étaient coupables de ce qu’ils dénoncent

 
Le Planning, lui, continue de prétendre qu’il n’a rien fait de mal et que l’argent récupéré lors des mises à disposition de tissus fœtaux ne constitue qu’un dédommagement pour les frais encourus. Oubliées, les images abominables où l’on voit des employés récupérer des foies et des cerveaux humains, oubliées, celles qui montrent que dans certains cas, le cœur de ces petits d’homme battait encore…
 
Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a indiqué que la décision du grand jury de Harris County ne change rien à l’enquête menée par la commission de la santé de l’Etat ainsi que par le procureur général du Texas.
 
Le site provie LifeSiteNews invite ses lecteurs à réagir contre la mise en accusation véritablement kafkaïenne de David Daleiden et Sandra Merritt.
 

Anne Dolhein