fbpx

La mort programmée des concierges d’hôtel – et « Big Brother » pour vous tenir compagnie chez Marriott

concierges hotel Alexa Big Brother
 
Les concierges de la chaîne d’hôtels de luxe Marriott international sont inquiets pour leur avenir. Voilà que Marriott vient de se mettre en cheville avec Amazon pour mettre des dispositifs – certains diront des mouchards façon Big Brother – Alexa dans toutes les chambres de leur prestigieux établissements afin de répondre sans faille aux moindres désirs de leurs clients. Il s’agit d’une révolution dont les concierges en chair et en os perçoivent la menace, si bien qu’ils viennent d’annoncer une probable grève à laquelle devraient participer des milliers d’employés inquiets de se voir remplacés par des machines.
 
Le dispositif s’appelle « Alexa for Hospitality » et permet aux hôtes des hôtels équipés à la fois de se servir de tous les équipements connectés, depuis les volets électriques et le réglage de la température à la commande de boissons et le zapping sur la télévision.
 
Mais Alexa permet aussi de répondre aux questions les plus diverses : tous les renseignements concernant l’hôtel, les transports, les aéroports etc., mais aussi – et c’était jadis l’apanage des bons concierges d’hôtel – les conseils avisés pour le shopping, les restaurants ou le meilleur bar à cocktails. Appeler un taxi, demander où acheter un éléphant à Londres (chez Harrods, évidemment – on vous demandera simplement de préciser s’il doit être d’Asie ou d’Afrique), se faire proposer une séance de gymnastique guidée, tout cela se fera désormais par Alexa et Internet interposés.
 

Les concierges d’hôtel craignent qu’Alexa ne les mette au chômage

 
Déjà testé dans des hôtels de prestige de New York et de Las Vegas depuis quelques mois, il paraît qu’» Alexa for Hospitality » séduit les voyageurs. A eux de choisir si oui ou non ils vont allumer le mouchard qui « écoutera » chacune de leurs paroles. Il paraît que cela leur plaît. Selon le vice-président d’Amazon, Daniel Rausch, le dispositif est plébiscité par les clients parce qu’» Alexa for Hospitality fait que votre séjour à l’hôtel vous donne un peu plus l’impression d’être resté chez vous, cela permet aux fournisseurs d’hospitalité de trouver de nouveaux moyens de créer des séjours mémorables pour leur hôtes ».
 
Si le nec plus ultra de l’hôtel est d’avoir l’impression de n’être pas parti de chez soi, sans doute en effet l’omniprésence des gadgets comme Alexa va-t-elle servir cet objectif inattendu. Une chose est claire : l’idée est de faire admettre qu’il est plus agréable de se faire servir par un engin virtuel que par une personne…
 

Alexa, ce “Big Brother” qui écoute tout ce que vous dites…

 
Donc, des milliers d’employés de Marriott envisagent de faire grève. Leur point de vue a été exprimé par le président du syndicat Unite Here : « On ne peut pas arrêter la technologie. La question est de savoir si les travailleurs seront partenaires de son déploiement ou s’ils vont être écrasés, réduits au rôle de simples spectateurs. »
 
Ils ont du souci à se faire. Car si pour l’heure, commander une bouteille de champagne, ou un café-croissant, fût-ce par Alexa, déclenche normalement l’arrivée d’un serviteur impeccable portant un plateau en argent, la prochaine étape pourrait bien être la livraison automatique par drone, voiturette télécommandée ou que sais-je encore. La mise de fonds est sans doute un peu plus lourde départ, mais c’est un service garanti sans grèves, sans charges sociales ni salaire… CQFD.
 

Anne Dolhein