fbpx

Le décès subit de Dolores O’Riordan, chanteuse « controversée » des Cranberries

décès subit Dolores O’Riordan chanteuse controversée
 
Le 15 janvier, à Londres, Dolores O’Riordan est décédée de façon subite à l’âge de 46 ans, alors qu’elle se trouvait dans la capitale anglaise pour un enregistrement en studio. Sa mort soudaine, qui atteint une nouvelle fois en quelques semaines, le milieu artistique de la chanson, a aussitôt provoqué une succession d’hommages, néanmoins teintée de certaines restrictions. Parce que Dolores O’Riordan était une artiste « controversée ». Non à cause de ses mœurs ou d’opinions curieuses, mais du fait de sa foi. Catholique, la chanteuse vedette des Cranberries (qui avait également fait une carrière solo) n’hésitait pas à affirmer – et à chanter – des vérités qui n’ont pas l’heur de plaire, aujourd’hui, au politiquement correct.
 
Retrouvée morte dans sa chambre d’un hôtel londonien, Dolores O’Riordan était née le 6 septembre 1971. Elle laisse derrière elle nombre de chansons à succès, dont le célèbre Zombie – sur les violences de la guerre civile irlandaise – chanson qui avait fait, dans les années 1990, la notoriété des Cranberries. Un « tube », suivi par beaucoup d’autres…
 

Décès subit de Dolores O’Riordan

 
Il n’est évidemment pas question de noter ici sa qualité de chanteuse. D’aucuns jugent qu’elle fut une immense artiste, quand d’autres l’ignorent simplement. Des goûts et des couleurs, chacun peut juger comme il l’entend…
 
Ce qui importe, c’est que Dolores O’Riordan avait été élevée dans la religion catholique, et qu’elle n’entendait pas le cacher. Attention ! il ne s’agit pas d’en faire une sainte. Sa vie ne fut pas exempte de difficultés, comme il arrive, plus encore qu’au commun des mortels, aux artistes.
 
Néanmoins, elle n’hésitait pas à défendre sa foi, et à dire l’admiration qu’elle avait pour le pape Jean-Paul II. Elle était même allée lui rendre visite au Vatican, et avait donné plusieurs concerts de Noël à Rome. On se rappellera également l’Ave Maria chanté avec Luciano Pavarotti.
 

La chanteuse « controversée » des Cranberries

 
Dolores O’Riordan s’était, dans le même sens, prononcée contre l’avortement, sujet de l’une de ses chansons, The Icicle Melt. « Il y a une place pour le bébé qui est mort, Et il y a un temps pour cette mère qui pleurait », chantait-elle… Elle défendait, aussi, la famille, notamment dans Ode To My Family.
 
Elle s’était aussi déclarée en faveur de la peine de mort « dans certains cas ». « A Singapour, on coupe les mains des voleurs, on coupe les têtes des meurtriers. Résultat : il n’y a plus de crimes », déclarait-elle ainsi dans les colonnes des Inrockuptibles en 1995.
 
Autre point de friction, le féminisme, que Dolores O’Riordan considérait comme « quelque chose pour les filles qui se sont fait plaquer trente fois dans leur vie et qui décident que les hommes sont tous des ordures ».
 

Catholique, malgré tout…

 
Bref, Dolores O’Riordan, malgré les vicissitudes de la vie, n’avait pas oublié sa foi – et un certain bon sens. Et elle n’hésitait pas le dire. Etre catholique, et le dire publiquement, est sans doute aujourd’hui plus « controversé » que quoi ce soit !
 

Hubert Cordat