fbpx

Trump a raison : les Démocrates favorisent l’immigration illégale pour gagner des électeurs et ils se moquent bien du sort des enfants

Démocrates immigration illégale Trump électeurs
 
Pour Donald Trump, qui le proclame haut et fort, les Démocrates favorisent l’immigration illégale pour gagner des électeurs et ils se moquent bien du sort des enfants. C’est ce qu’ont pratiqué les socialistes en France, et ce que prônait leur think-tank Terra Nova, LREM ayant aujourd’hui pris le relais. La gauche américaine fait la même chose, et ce sont les Démocrates, et non pas le président Donald Trump, qui portent la responsabilité de la séparation temporaire des enfants et de leurs parents jugés pour passage illégal de la frontière. Dans un de ses fameux tweets, le président américain accusait mercredi matin, réagissant à la vague d’indignation hypocrite : « Le problème, ce sont les Démocrates. Ils se moquent de la criminalité et veulent des immigrants illégaux – même quand ce sont des gens mauvais – pour inonder et infester notre pays comme avec le MS-13. Ils ne peuvent pas gagner avec leurs politiques désastreuses, alors ils les voient comme des électeurs potentiels ». Le MS-13 est un gang criminel ultra-violents d’origine salvadorienne connu pour ses actes de barbarie. Donald Trump s’était fait taxer de racisme par les grands médias de gauche quand il les avait qualifiés d’animaux. Aujourd’hui, les mêmes récriminations à son encontre ressurgissent après son tweet de mercredi.
 

Trump déjà qualifié de raciste quand il avait traité d’animaux les membres d’un gang barbare de Salvadoriens

 
Le New American expliquait dans le détail mercredi pourquoi Trump a raison et combien il y a d’hypocrisie dans les critiques exprimées sur CNN par des commentateurs qui n’ont pas de scrupule à traiter le président lui-même d’animal et de « rebut de l’espèce humaine ». Mais cela s’inscrit dans la rhétorique des Démocrates et de la gauche américaine qui, comme la gauche en Europe, qualifient régulièrement leurs opposants de « racistes », « sexistes », « homophobes », « fascistes », ou même « nazis ». Drapés dans leur fausse vertu offusquée, les gauchistes américains savent bien que la grosse majorité des immigrants arrivant d’Amérique latine et du tiers-monde voteront pour le Parti démocrate et pour ses politiques plus ou moins socialistes.
 

Les Démocrates ont fait de la Californie leur bastion grâce à l’immigration illégale qui leur a amené de nouveaux électeurs

 
Le journaliste du New American avance des chiffres : depuis 1965, 85 % des nouveaux immigrés sont arrivés de pays du tiers-monde. Une fois naturalisés, entre 70 et 90 % de ces nouveaux immigrés votent pour les Démocrates. C’est pourquoi le bouleversement démographique explique à lui seul le basculement de la Californie, Etat républicain à l’époque de Ronald Reagan devenu un bastion du Parti démocrate. En Amérique comme en Europe, la gauche est immigrationniste non pas par compassion mais par désir de « changer le peuple » et d’importer des électeurs moins attachés à la patrie et à son identité. Les nouveaux arrivants aident ainsi la gauche socialisante à développer ses politiques fiscales irresponsables avec toujours plus d’État-providence, une approche laxiste de la criminalité et la destruction de la culture nationale, ce qu’illustre très bien la volonté récente de retirer les statues des héros de l’histoire américaine.
 

Des mineurs logés dans de bonnes conditions

 
Quant à la polémique sur les enfants séparés de leurs parents après leur passage illégal de la frontière, le New American rappelle que sur les 12.000 enfants détenus dans des centres spéciaux, 10.000 sont arrivés en tant que mineurs isolés, leurs parents ayant choisi de se séparer momentanément d’eux pour exploiter les faiblesses de la législation américaine sur l’immigration mise en place par les Démocrates. Et comme le montre ce reportage de CNN, pourtant très critique de la politique de détention des mineurs pendant la durée des procédures judiciaires visant leurs parents, les mineurs arrivés illégalement en famille ne sont pas si mal logés dans ces centres aménagés spécialement pour les accueillir. A voir ces centres qui ressemblent à des pensionnats, avec salles de jeux et activités organisées, l’on se dit que les comparaisons à la politique des nazis faites par certains, comme l’ancien chef de la CIA Michael Hayden, tient du négationnisme. Et d’ailleurs, serait-il vraiment préférable de mettre ces enfants et adolescents en prison avec leurs parents délinquants ? Sous la pression, Donald Trump a promis aujourd’hui que les familles d’illégaux ne seraient plus séparées, mais encore faudra-t-il que les Démocrates acceptent de débloquer les fonds pour la construction de centres de détention adaptés aux familles. Le président a en effet aussi confirmé son engagement à rétablir la maîtrise des frontières alors que les Etats-Unis subissent un assaut migratoire sans précédent encouragé par ces mêmes Démocrates.
 
Les similitudes avec la situation européenne ne sont pas fortuites, puisqu’elles découlent d’une même idéologie, d’une même lâcheté et d’un même cynisme de la gauche et de la fausse droite, qui ne manque pas au Parti républicain américain comme chez Les Républicains français.
 

Olivier Bault