fbpx

Entre droite et gauche : Juppé

Droite gauche Juppé

Alain Juppé (à droite) et Nicolas Sarkozy (à gauche), samedi 30 mai 2015 lors du congrès de refondation de l’UMP.


 
Les Français jugent, nous dit-on, le positionnement d’Alain Juppé équilibré, ni trop à droite, ni trop à gauche, et considèrent l’ancien premier ministre plus rassembleur, voire plus compétent, que Nicolas Sarkozy. Après un certain nombre de publications en ce sens, c’est désormais un sondage Odoxa pour iTELE et Paris Match, publié vendredi, qui l’affirme.
 
Selon ce sondage donc, près des trois quarts des personnes interrogées (73 % exactement) considèrent que le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de la droite et du centre en vue de l’élection présidentielle de 2017, ne penche ni trop d’un côté, ni trop de l’autre.
 

Un sondage qui mélange droite et gauche

 
C’est le moins que l’on puisse dire ! Dans le genre fade, Alain Juppé ne s’exprime jamais de façon trop nette (sauf contre l’extrême droite, ça, ce n’est pas dangereux), afin de ne froisser personne. A ce compte-là, on se demande qui il peut bien encore intéresser…
 
Quoi qu’il en soit, on nous explique que, parmi les seuls sympathisants de droite, appelés à choisir leur candidat en novembre, 66 % apprécient le positionnement politique d’Alain Juppé, mais près d’un tiers (30 %) lui reproche cependant de ne pas être assez à droite.
 
C’est sûr ! Le maire de Bordeaux ressemble à la droite comme la carpe au lapin. Avec un bon lifting, on pourrait le substituer nuitamment à François Hollande sans vraiment percevoir quelque changement que ce soit !
 
Pourtant, tout le monde l’affirme, l’ancien chef du gouvernement fait aujourd’hui figure de rival le plus sérieux de Nicolas Sarkozy dans la course à la primaire. Il vient même de publier un livre-programme : Pour un Etat fort. Pas sur la ligne Sarkozy peut-être, mais celui-ci doit être en train de réfléchir sur la possibilité de lui demander des droits d’auteur…
 

Juppé champion ? Pauvre France !

 
Allez ! on en rajoute une couche : 64 % des sondés jugent Alain Juppé plus rassembleur, 68 % plus compétent, et 78 % plus sincère que Nicolas Sarkozy. A droite, les pourcentages sont cependant moins importants. Qui donc a eu l’idée saugrenue d’interroger les gens de gauche sur leur candidat de droite favori ?
 
Tiens ! Si ça vous intéresse, moi, mon candidat de gauche préféré – enfin favori plutôt, c’est François Bayrou. Et ça tombe bien, parce que, dans les sondages, même lui arrive devant Nicolas Sarkozy pour la présidentielle. Vous voyez d’ici le tableau. Et le sérieux de ces sondages…
 
Ah ! On nous signale tout de même que, en ce qui concerne l’autorité (54 % contre 43 %) et le charisme (50 % contre 46 %) l’ancien président de la République l’emporte sur l’ancien premier ministre.
 
C’est vrai que le charisme d’une carpe laisse quelque peu à désirer…
 

François le Luc