fbpx

Le billet
Effet cliquet explosé : le Planning familial du Texas privé de subvention

Effet Cliquet Explosé Planning Familial Texas Privé Subvention
 
Il l’avait promis, il l’a fait, le gouverneur du Texas Greg Abbott a privé le Planning familial local d’une subvention de trois millions de dollars à la suite d’un scandale. Le mythe de l’effet cliquet a explosé : aux États-Unis, on peut revenir sur de mauvaises pratiques et de mauvaises lois.
 
En 2015 des responsables haut placés du planning familial du Texas se faisaient prendre la main dans le sac d’un trafic de tissus issus d’avortements. Avec une vidéo à la clef. Cela faisait suite à un autre scandale, celui des cliniques pratiquant l’avortement de façon objectivement illégale, sans respecter ni les délais ni les normes de sécurité, cliniques qui avaient dû être fermées. Cette fois le gouverneur du Texas promettait de retirer carrément le Planning familial du programme d’aide médicale financé par l’État. Les choses ont pris du temps mais c’est effectif : le Planning familial texan vient de recevoir sa notification, il est privé de sa subvention annuelle de 3,1 millions de dollars. Il a un mois pour faire appel.
 

Le Texas sourd aux injonctions fédérales et au mythe de l’effet cliquet

 
Sans doute faut-il donner la meute des associations qui le soutiennent, gauchistes, féministes extrémistes, activistes de l’avortement, pour protester contre cette décision qui « menace de priver les femmes les plus pauvres » de suivi médical. Sans doute aussi la Cour suprême a-t-elle déclaré inconstitutionnelle la fermeture des centres d’avortement illégaux, mais dans le cadre du système fédéral américain, cela n’est pas déterminant : les États, le Texas en particulier, ont l’habitude du bras de fer avec l’État fédéral qui prétend tout régenter, et avec les progressistes qui tendent d’imposer leur vision de la société par le biais de lois qu’ils disent « avancées ». Et ils s’adaptent : le peuple et les pouvoirs locaux s’organisent en contre-pouvoir de cette nouvelle forme de totalitarisme : en s’appuyant sur la tradition américaine, ils n’hésitent pas à mener la bataille politique et juridique.
 

Une bombe sociétale a explosé sur le monde

 
Naturellement, l’effet cliquet n’est qu’un mythe. Le progrès sociétal déclaré immuable n’est un progrès qu’aux yeux de ses partisans. Il n’y a jamais eu de referendum sur la peine de mort en France parce que l’abolition aurait été rejetée. Et ses promoteurs, en exposant leurs raisons dans un vrai débat, auraient fait apparaître une vérité capitale : « l’avancée » que l’on présente comme nécessairement engendrée par « l’évolution de la société », voire comme un fait de nature, résulte en fait d’un choix idéologique particulier, suivi d’un processus politique visant à imposer une nouvelle (anti)morale. C’est ainsi que la franc-maçonnerie a révolutionné l’instruction publique au début du vingtième siècle. C’est ainsi que l’éthique arc-en-ciel révolutionne aujourd’hui la famille, le mariage, la sexualité. Le processus politique est clairement détectable et il a été identifié tout au long d’une chaîne de décisions qui va des conférences de consensus de l’ONU jusqu’à la législation des nations qui s’y plient.
 

Le Planning familial privé de subvention : visez au portefeuille !

 
L’effet cliquet n’est donc qu’un mot pour cacher cette réalité, un peu de fumée pour masquer le pouvoir de la maçonnerie mondiale et la pleutrerie, ou la complicité, de ceux qui se soumettent à ses ukases. François Fillon, malgré la maigre restriction qu’il fait entendre sur la GPA, se soumet « par réalisme » à la loi Taubira : il accrédite donc l’effet cliquet. Marine Le Pen juge que l’avortement est un sujet « lunaire » et revient sur ses promesses de 2012 en la matière, déjà insuffisantes, elle fait le lit du système et donne encore plus de poids à l’effet cliquet : même les populistes baissent les bras !
 
Les Américains qui demeurent sains n’ont pas ces lâchetés : ils savent que les lois ne relèvent pas d’un fantasmatique fatum mais de l’action (et dans certains cas des manigances) de certains groupes organisés. Au Texas, par exemple, le Planning familial, qui favorise l’avortement de la façon la plus criminelle. Il faut donc le mettre au pas en visant le portefeuille. Privé de subvention, il nuira moins. La méthode est simple, elle ravive l’espoir de tous les hommes de bonne volonté : l’effet cliquet a explosé.
 

Pauline Mille