fbpx

Etats-Unis : « Big Brother » est hors de prix

Etats-Unis Big Brother hors de prix nsa
 
Selon la New America Foundation les programmes de surveillance de la NSA (National Security Agency des Etats-Unis) coûtent très cher à l’industrie numérique américaine : les coûts de la collecte de données tout comme le manque à gagner induit par la méfiance des clients potentiels pourraient représenter entre 22 et 180 milliards de dollars au cours des seules trois années à venir.
Déjà, des sociétés actives dans le domaine d’internet ont enregistré une chute de leur chiffre d’affaires en dehors des Etats-Unis et des pertes de marchés potentiels  : c’est le cas de Cisco par exemple, premier à s’être exprimé publiquement sur le problème. La société spécialiste du « réseautage » et du «  cloud  » accuse carrément la NSA d’intercepter des routeurs vendus à certaines « cibles » pour y implanter des microcodes d’espionnage.
La dénonciation publique de ces pratiques et l’expression d’inquiétude quant aux profits à réaliser – mais aussi par rapport à la liberté de l’internet – semble correspondre à une volonté de faire condamner ces pratiques et à obtenir, au nom de l’intérêt économique des Etats-Unis, qu’il y soit mis fin. D’autant que les clients étrangers pourront augmenter leurs exigences en matière de protection des données.
Mais ces espionnages resteront toujours possibles, voilà le hic. Y compris ailleurs qu’aux Etats-Unis.