fbpx

Une étude révèle qu’hommes et femmes soutiennent plus facilement les valeurs familiales traditionnelles après avoir fondé leur propre famille

Une récente étude réalisée en Australie vient de révéler que les hommes et les femmes soutiennent moins facilement les idéaux féministes à propos de la vie de famille, des tâches ménagères ou de l’éducation des enfants après avoir eu des enfants. Les hommes deviennent plus particulièrement attachés aux valeurs familiales traditionnelles : les auteurs de l’étude affirment qu’ils opèrent un « changement sexiste » vers des « visions plus conservatrices concernant les rôles de genre ».
 
La majorité des 1.800 parents sondés, hommes et femmes, étaient moins convaincus de la nécessité d’un partage égal des tâches ménagères et de l’éducation des enfants si les deux parents travaillent depuis qu’ils avaient eux-mêmes eu des enfants.
 
L’étude révèle également que les jeunes femmes sont trois fois plus enclines que celles de plus de 30 ans à penser que « la place d’une femme est à la maison ».