fbpx

Hong Kong : CY Leung demande à la population de se conduire « comme des moutons »

Hong Kong : CY Leung demande à la population de se conduire « comme des moutons »
 
Le très impopulaire chef de l’exécutif de Hong Kong, CY Leung, a demandé à la population de sa région administrative autonome de se comporter davantage « comme des moutons » lors de ses vœux pour la nouvelle année chinoise… du mouton.
 
CY Leung a encouragé les habitants de Hong Kong à prendre exemple sur la docilité de l’animal : « L’année dernière n’a pas été de tout repos pour Hongkong. Notre société a connu bien des divergences et des conflits », a-t-il expliqué en faisant allusion aux manifestations qui ont eu lieu pendant cette période.
 

Après les manifestations, CY Leung demande à la population d’être comme des moutons

 
A l’automne 2014, Hong Kong avait fait face à la mobilisation de plusieurs milliers de manifestants qui protestaient notamment contre la décision de Pékin d’accorder le suffrage universel pour l’élection du chef de l’exécutif hongkongais en 2017, tout en gardant le contrôle des candidatures.
 
Les manifestants avaient bloqué les administrations gouvernementales, les routes et les carrefours pendant plusieurs semaines pour réclamer l’instauration du suffrage universel plein et entier.
Le blocage avait finalement été levé le 11 décembre dernier, à la suite d’interventions policières.
« Pour l’année à venir, j’espère que tous les habitants de Hong Kong puiseront inspiration dans le caractère du mouton et se rassembleront, dans un esprit de concorde, pour travailler à l’avenir de Hongkong », a donc poursuivi le chef de l’exécutif de Hong Kong.
 
Au cas où le message aurait été mal compris, CY Leung a insisté sur le caractère du mouton, « doux et gentil, qui vit paisiblement en groupe ».
 

Les manifestants « pro-démocratie » de Hong Kong refusent apparemment d’être « des moutons »

 
Le message n’a pas eu vraiment tendance à adoucir les manifestants, d’ailleurs pacifiques : « Il a toujours l’intention d’engloutir Hong-Kong pour son maître de Pékin » a immédiatement réagit Claudia Mo, un législateur pro-démocratie qui a précisé que les détracteurs de CY Leung le voyaient comme « un loup ».
 
De son côté, MA Ngok, politologue, a affirmé au South China Morning Post que le commentaire n’était « pas très intelligent » : « On dirait qu’il veut que les gens suivent aveuglement ce qu’il fait comme des moutons suivent leur berger » a-t-il expliqué avant de lancer une pique : « Entendre CY Leung prêcher pour plus de paix est un peu ironique parce que de nombreuses personnes le voient comme le responsable de beaucoup de conflits à Hong Kong. ».
 
Reste que l’homme a au moins eu le mérite de dire clairement ce que de nombreux gouvernements attendent de leurs électeurs…