fbpx

SCIENCE-FICTION
Hunger Games : la révolte, 2ème partie ♥♥


 
Les Hunger Games – les Jeux de la Faim – sont une série de roman de science-fiction pour adolescents, qui forment une saga. Les personnages, récurrents, évoluent dans un univers structuré. Ce dernier relève de la dystopie, l’utopie négative. Trois romans ont été étalés en quatre films, dont le dernier vient de sortir. Le principe de l’étalement, à visée commerciale, a rendu le deuxième film mauvais, trop étiré et simple répétition de la bonne surprise donnée par le premier. Les troisième et quatrième opus, dont il est question aujourd’hui, ont été plutôt réussis.
 

Hunger Games : la révolte, 2ème partie

 
Les Hunger Games renvoient aux jeux du cirque. La saga, dans ses thèmes, dans ses décors, multiplie les références à l’Antiquité romaine. C’est une excellente chose, même s’il ne faut pas s’attendre à une reconstitution archéologique. Il y a tout un travail, louable, des décors, extérieurs comme intérieurs, qui créent de véritables ambiances. Les Parisiens reconnaîtront la très maçonnique et singulière Place de Séoul. Un vaste Etat tyrannique, subdivisé en districts, fait face à une large rébellion. Les forces rebelles s’approchent de la capitale, Panem. Icône médiatique des rebelles, l’archère Katniss insiste malgré tout pour combattre en première ligne, dans un commando s’infiltrant dans Panem, afin de tuer le tyran Snow, dont elle et les siens ont eu tant à souffrir.
 

D’excellents passages

 
Film pour adolescents, mais de qualité, Hunger Games : la révolte, 2ème partie contient d’excellents passages. Il tend parfois vers le film de guerre, la bataille de Panem rappelant celle de Berlin. La saga ose poser des questions politiques : renverser une tyrannie, n’est-ce pas risquer de la remplacer simplement par une autre ? Le film n’est pas exempt de défauts certes, dont des longueurs, ou une scène discutable avec des monstres frôlant l’horreur. Mais les qualités de Hunger Games : la révolte, 2ème partie dominent. La morale est bonne : il faut se marier et avoir des enfants, la plus belle fin. Et la saga propose un futur à la fois terrible et presque crédible pour l’humanité.
 

Hector Jovien

 
 
Hunger Games Science-Fiction Film adolescents saga