fbpx

Interpol prend le contrôle de la lutte contre le terrorisme, avec l’aval d’Obama

Interpol lutte contre terrorisme
 
Sous couvert de lutte contre le terrorisme au milieu du chaos en Irak et en Syrie, l’administration Obama renforce sa collaboration avec son partenaire de « maintien de l’ordre » de l’ONU, Interpol.
 
Le ministère américain de la justice a en effet annoncé que Washington serait le fer de lance d’un projet de l’administration Obama nommé le « programme de lutte contre les terroristes étrangers ».
 
Cette annonce suit le vote par le Conseil de Sécurité de l’ONU entérinant une proposition d’Obama de créer une organisation mondiale de lutte contre le terrorisme, avec la mise en place d’une liste internationale de personnes interdites de vol.
 

L’internationalisation des données biométriques

 
Selon Interpol Washington, ce nouveau programme de guerre contre le terrorisme « démultiplie les ressources uniques qu’Interpol utilise pour combattre le crime transnational ». Des ressources qui incluent « le système de communication d’Interpol, des bases de données criminelles, des informations biométriques sur les cibles, et un système d’avis consultatif permettant de suivre à la trace et appréhender des individus ».
 
Le ministère de la Justice a expliqué que le but était de contrôler, de dissuader et d’empêcher de nuire toute personne désignée comme « terroriste ».
 
Reste qu’aucune définition de « terroriste » n’a jamais encore été donnée…