fbpx

Un jardinier gallois verbalisé pour avoir utilisé son téléphone sur sa tondeuse

Jardinier Gallois Verbalisé Utilisé Téléphone Tondeuse
 
Les gendarmes gallois appliquent sans pitié les nouvelles consignes britanniques de sévérité contre l’usage du téléphone au volant. Un jardinier qui utilisait le sien sur sa tondeuse a été verbalisé. Il risque 200 livres d’amende et six points en moins sur son permis.
 
Un jardinier de la municipalité de Cardiff, au pays de Galles, âgé de 47 ans, utilisait sa tondeuse pour faire quelques centaines de mètres sur la voie publique, sur Cowbridge Road West. Arrêté au feu rouge, il tire son téléphone de sa poche et s’en sert. Il ne se doutait pas que deux agents de la police du commissariat d’Ely, qui appartient au comté de Cardiff, le suivaient en l’observant. Ils l’ont immédiatement verbalisé. Et l’affaire risque de ne pas en rester là.
 

Le jardinier gallois verbalisé risque une double peine

 
Le jardinier doit passer d’abord, dans les prochains jours devant le juge qui décidera si oui ou non il est coupable. S’il l’est, il écopera de deux cents livres d’amende et d’un retrait de six points de permis. En outre, puisqu’il fait partie du personnel de la municipalité, il encourt une sanction disciplinaire. La municipalité suit « l’affaire en ligne, avec la police et la justice ». Ses employés doivent montrer l’exemple et celui-ci a été verbalisé à bon droit dans une affaire grave. La loi est formelle : on n’a pas le droit d’utiliser son téléphone, y compris pour consulter une carte sur google map, même si l’on se trouve arrêté au feu rouge, tant que le moteur tourne. C’est pourtant simple, et cela ne souffre pas d’exception.
 

Interdit d’utiliser son téléphone sur sa tondeuse, même à l’arrêt

 
Depuis 2017, la loi britannique qui s’impose aux Gallois, a été rendue plus sévère en la matière. 1200 contrevenants ont été privés de leur permis de conduire depuis. Le retrait immédiat de permis peut être prononcé par les policiers chargés de verbaliser. Un gros loueur de voitures interviewé pour la circonstance juge cela légitime et urgent. « Les risques que vous imposez aux autres et à vous même quand vous êtes inattentif derrière le volant sont trop grands (…) Malheureusement le nombre de conducteurs qui choisissent d’ignorer la loi est effroyablement grand ». C’est sûr. Téléphoner à l’arrêt sur sa tondeuse met en danger le Royaume-Uni.
 

Pauline Mille