fbpx

Le juge Facebook annonce à la presse qu’il « minimisera le mal » et « favorisera la qualité »

juge Facebook presse minimisera mal
 
Lors d’une table ronde du festival du film « South by Southwest », Alex Hardiman, chef de produit de Facebook, a annoncé son projet de redéfinir sa relation avec les éditeurs de presse pour « minimiser le mal » et « promouvoir la qualité ».
Autrement dit favoriser « un journalisme précis » et surtout « fiable » par le développement d’outils ad hoc – ce qui signifie éliminer tout ce qui contreviendra à l’idéologie des instances d’autorité.
« Historiquement, Facebook ne faisait la distinction entre les différents types de nouvelles, et cela était problématique », a déclaré Hardiman. « Cela signifiait que vous ne pouviez pas toujours faire la différence entre quelque chose qui était digne de confiance et crédible, par opposition à quelque chose de frauduleux. »
En même temps, l’argent garde toujours son pouvoir : Hardiman a déclaré que Facebook travaillait sur un certain nombre d’initiatives pour aider les éditeurs à monétiser leur contenu sur la plate-forme. L’entreprise a investi 3 millions de dollars dans un programme accélérateur de publication que l’entreprise décrit comme un programme pilote de trois mois aux États-Unis.