fbpx

Kohl dénonce la menace des migrants contre l’ordre social judéo-chrétien

Kohl migrants ordre social judéo chrétien

Helmut Kohl n’hésite pas à défendre les positions du Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, bien opposées à celles d’Angela Merkel.


 
L’ex-chancelier Helmut Kohl, très populaire en Allemagne et connu pour l’importance qu’il accorde à une Union européenne chrétienne, a écrit dans un avant-propos de la nouvelle traduction hongroise de son livre Out of Concern for Europe : An appeal (paru en 2014) : « La solution (à la crise migratoire) se situe dans les régions concernées. Pas en Europe. L’Europe ne peut être la nouvelle patrie de millions de personnes dans le besoin. » Il fait remarquer que beaucoup de réfugiés ont des « racines culturelles différentes. Ils ont, sur des points importants, des croyances qui diffèrent du judéo-christianisme, l’un des fondements de nos valeurs et de notre ordre social. »
 
La révélation de ce propos a eu lieu avant la date de publication de cette nouvelle édition, une copie anticipée ayant été fournie au journal allemand Der Tagesspiegel. Dans d’autres parties de l’avant-propos, non reproduites dans le journal, Helmut Kohl a également critiqué la politique d’immigration d’Angela Merkel, sans cependant la nommer directement.
 

L’ordre social judéo-chrétien menacé par les migrants

 
L’opposant le plus visible et influent actuellement à l’immigration de masse en Europe est sans doute le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Dans le cadre de sa tournée européenne visant à convaincre les responsables nationaux de le rejoindre dans sa campagne pour changer la politique migratoire de l’UE, il recevra l’ex-chancelier chez lui demain pour une rencontre privée.
 
Selon la presse allemande, cette rencontre est embarrassante pour Mme Merkel, car Kohl n’est pas un simple membre de la CDU, mais a été son mentor, la choisissant pour diriger le parti et le suivre dans ses pas, après avoir été pendant seize ans chancelier durant la réunification de l’Allemagne.
 

Helmut Kohl sur la ligne de Viktor Orban

 
« Je sais que je suis d’accord avec mon ami Viktor Orban », a dit Kohl. Un soutien considérable lorsqu’on sait qu’Helmut Kohl a été l’un des trois seuls hommes à avoir été honoré du statut de citoyen d’Europe par l’Union européenne. 
 
Notons tout de même qu’Helmut Kohl fait partie de cette classe d’hommes politiques qui n’a pas vu venir, ou n’a pas su enrayer l’effondrement démographique de son pays (effondrement par le bas, dû au manque de naissances et qui en fait un colosse aux pieds d’argile), ni les dangers d’une intégration européenne à marches forcées, avec des dirigeants européens qui forcent aujourd’hui la main des Etats en matière de politique migratoire. Il en reste à une vision utopiste de l’Europe, à l’heure où de l’autre côté de la Manche, de plus en plus de Britanniques envisagent de la quitter.
 
Kohl migrants ordre social judéo chrétien