fbpx

Manuel Valls sèche sur l’exposé d’un lycéen

Manuel Valls sèche sur l’exposé d’un lycéen
 
L’anecdote fait le tour d’internet. Elle marque une époque, et une politique. Il y a quelques jours, Joseph, un lycéen parisien de 16 ans, a téléphoné au premier ministre pour lui demander de l’aide pour un exposé. Manuel Valls a séché, et s’est dérobé…
 
Le jeune garçon voulait rendre service à une amie qui devait préparer un exposé sur les jeunes et les partis politiques. Ayant réussi à se procurer le numéro de portable du premier ministre par un ami dont la mère est député (c’est simple comme bonjour), il appelle Manuel Valls qu’il avoue trouver… « plutôt bon ». On ne peut pas demander à un lycéen parisien de 16 ans d’avoir des idées politiques très précises.
 

Manuel Valls face à l’exposé d’un lycéen

 
En outre, son appréciation sur Manuel Valls a sans doute évolué. Parce que, dans cette affaire, il a plutôt été mauvais. Ayant réussi à atteindre le premier ministre, notre lycéen s’entend répondre : « Je suis désolé mais là, je ne peux pas. Si je fais ça, je ne pourrais pas faire mon métier. Mais envoyez-moi un petit mot. Envoyez-moi un texto, puisque vous avez mon numéro, et je vais voir ce que je peux faire. »
 
On n’imaginait pas que de répondre trois minutes à un lycéen risquait de désorganiser à ce point l’emploi du temps du premier ministre qu’il ne puisse plus faire son métier. Quoi qu’on pense par ailleurs de sa façon de le faire…
 

Panne sèche

 
Mais il est tout de même étonnant qu’un homme comme Manuel Valls qui aime à soigne sa communication pour se mettre en valeur, n’ai pas pensé que cette petite histoire allait faire le tour d’internet et des media, et faire quelque bruit dans Landernau.
 
Quoi qu’il en soit, pour une fois, Manuel Valls a perdu une bonne occasion de… ne pas se taire.
 
Et, le croirez-vous ?, le jeune lycéen attend toujours la réponse à son texto !
 

François le Luc