fbpx

Mgr Schneider met en garde contre l’« esprit de Satan » entré au Synode sur la famille

Mgr Schneider esprit Satan Synode famille
 
Mgr Athanasius Schneider, originaire du Kazakhstan, est connu pour ses prises de positions fermes. Il vient de confier à LifeSiteNews sa grande inquiétude devant la place importante que prend l’« ordre du jour anti-famille » au Synode, et accuse ceux qui tentent d’imposer des changements de fonds à l’Eglise de céder à « l’esprit » et au « langage » de Satan.
 
Mgr Schneider revient notamment sur la lettre envoyée par 13 cardinaux au Pape et qui critique l’organisation du Synode. Pour lui comme pour les pères synodaux signataires, la composition du comité chargé de rédiger l’acte de fin de Synode, décidée sans l’avis des participants du Synode, a de quoi inquiéter. Pire encore, il estime qu’il y a lieu de penser que les conclusions du Synode pourraient avoir été décidées avant même que celui-ci se tienne.
 

Mgr Schneider regrette que le Synode sur la Famille se focalise sur deux sujets anti-catholiques

 
Comme chacun, Mgr Schneider n’a accès aux discussions que par le biais des médias et de quelques notes de blogs. Un signe pour lui d’une tentative de censure de la part du Vatican, qui a notamment supprimé l’accréditation de certains journalistes critiques.
 
Le prélat catholique regrette par ailleurs que le Synode se focalise sur deux sujets profondément anti-catholiques, à savoir l’accès à la communion des divorcés remariés et la reconnaissance de l’homosexualité.
 
L’idéologie qui prévaut à ces deux revendications relève pour lui du « néo-communisme » ou « marxisme », sujet qu’il connaît bien pour avoir subi une dictature communiste pendant sa jeunesse.
 
« C’est finalement néo-communiste et marxiste parce que l’idéologie de Marx veut abolir tout signe de différence », justifie-t-il.
 

Mgr Schneider met en garde contre l’idéologie homosexualiste « néo-communiste » et marxiste

 
L’idéologie homosexualiste qui s’impose au monde entier est entièrement condamnable, rappelle-t-il, s’inquiétant surtout de ce qu’elle réussisse finalement à s’imposer au cœur même de l’Eglise. Il profite de cette tribune pour interpeller les évêques ou prêtres qui tentent de modifier l’enseignement de l’Eglise sur la morale : « Ces prélats qui accusent la vérité immuable de la doctrine de l’Eglise d’avoir un langage qui “exclut” devraient adresser leurs critiques à Jésus Christ. Je voudrais leur dire : “S’il vous plaît, dites à Jésus : Jésus, vous avez un langage qui exclut.” Ces hommes ont l’arrogance de vouloir corriger et enseigner Dieu. C’est l’esprit du monde, et c’est un grave péché contre la foi. C’est dangereux pour le salut des âmes de ces prêtres et évêques. »
 
C’est la raison pour laquelle Mgr Schneider parle à son tour, après son supérieur, l’archevêque d’Astana, des fumées de Satan. Pour lui, ces prélats répondent à la tentation du diable : « Vous serez comme des dieux. »
 

Contre « l’esprit de Satan », Mgr Schneider demande au pape d’affermir ses frères dans la Foi

 
S’il pouvait rencontrer le pape pendant ce Synode, son message serait simple : « Saint-Père, votre premier devoir est d’accomplir loyalement ce que le Christ a demandé à Pierre : “Pierre, affermis tes frères dans la Foi. Moi j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas. Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères.” Alors je vous demande, Saint-Père, de nous affermir, nous, vos frères, en manifestant le plus clairement possible la divine vérité et de le faire également avec les déclarations les moins ambiguës et les plus claires possibles, pour défendre la divine vérité sur la Famille et le mariage, et sur la dignité d’une sexualité humaine chaste. »
 

Béatrice Romée