fbpx

Les chrétiens censés prier en silence dans une église pour ne pas déranger les migrants

migrants église chrétiens prier silence Vintimille
 
Dans l’église St Antoine de Vintimille (Italie), des volontaires du mouvement Caritas ont demandé aux chrétiens de ne pas réciter le rosaire et de prier en silence pour ne pas déranger les migrants. Caritas est officiellement une organisation charitable catholique, qui participe à l’accueil des migrants et s’efforce d’exercer une influence sur la politique menée par l’Union européenne dans ce domaine. A Vintimille, l’ONG distribue 600 repas par jour.
 

Les chrétiens doivent prier le rosaire en silence à l’église…

 
Après que l’une des paroissiennes eut demandé que les migrants soient déplacés dans une autre église pour qu’elle puisse réciter le rosaire, le prêtre de la paroisse, Don Rito, est intervenu et l’a dirigée ainsi que les autres chrétiens vers une autre église.
 
Cette ville de 55.000 habitants du nord de l’Italie a récemment été submergée par des centaines de migrants. Plus de 50 Africains arrivent chaque jour à Vintimille dans l’espoir de pouvoir ensuite entrer en France. Pour le maire de la ville, Enrico Ioculano, il s’agit d’une « situation intenable ».
 

L’Etat italien ne prend en charge que la moitié des frais de l’accueil aux migrants

 
Mr Ioculano a reconnu que Vintimille se débat pour faire face au coût du flux migratoire. Il s’avère que le gouvernement italien règlera tout au plus la moitié des 220.000 € de frais occasionnés par l’accompagnement des migrants, frais qui se sont accrus durant les cinq premiers mois de cette année.
 
Des dizaines de migrants ont également dû être vaccinés ces derniers jours en raison d’une épidémie de varicelle parmi ceux qui résident à présent dans l’église Saint Antoine.
 
D’autres cas similaires en Europe, de priorité donnée aux migrants sur le culte chrétien, ont été constatés. En Allemagne, une église évangélique a retiré les bancs, l’autel, la chaire ainsi que tous les symboles chrétiens lorsqu’elle a été mise à disposition pour loger les migrants, afin qu’ils se sentent « mieux accueillis dans leur nouvelle maison. »
 

Patrick Neuville