fbpx

Neutralité d’internet : le Républicain Ajit Pai met en garde contre le plan de régulation d’Obama

Neutralité d'internet : le Républicain Ajit Pai met en garde contre le plan de régulation d'Obama
 
Le 4 février dernier, le directeur de la Federal Communications Commission (FCC) Tom Wheeler, signait une déclaration au sujet de la neutralité d’internet dans laquelle il annonçait qu’après « plus d’une décennie de débat et une procédure record qui a attiré près de 4 millions de commentaires du public, le temps de régler la question du la neutralité du Net est venu ». Tom Wheeler affirmait donc qu’il allait distribuer aux membres de la FCC les nouvelles règles proposées ayant pour but « de préserver l’Internet comme plateforme destinée à l’innovation et à la libre expression ». Bien entendu, le président de la FCC, missionné par le Congrès pour proposer de nouvelles régulations, promet un internet « rapide, équitable et libre ».
 

Ajit Pai aimerait que les Américains puissent savoir ce que recouvre le plan d’Obama

 
Mais deux jours plus tard, le Républicain Ajit Pai postait sur Twitter une photo de lui, ce document confidentiel dans les mains sous une photo du président américain Barack Obama, accompagnée de la légende : « La plan de régulation d’internet de 332 pages du président Obama… J’aimerais que le public puisse voir ce qui se trouve à l’intérieur. »
 
Dans ces commentaires, Ajit Pai a affirmé que « le plan du président Obama marque un tournant majeur dans le contrôle d’internet par le gouvernement ».
 
En clair, le Big brother de George Orwell, c’est Obama. Un tournant majeur parce que ce plan « donne à la FCC le pouvoir de gérer quasiment tout ce qui permet à internet de fonctionner ». Et d’abord sur le plan économique puisque ce document « ouvre explicitement les portes à des milliards de dollars de nouvelles taxes sur le haut débit », une disposition qui impliquera des factures plus élevées pour le consommateur.
 

Tom Wheeler promet des régulations qui garantissent la neutralité d’internet, Ajit Pai le réfute

 
Ajit Pai avait déjà formulé des inquiétudes sur ce plan qui pourrait gêner l’investissement dans le haut débit, ralentir l’expansion des réseaux, limiter l’accès à internet des régions rurales et réduire la compétitivité des fournisseurs d’accès.
 
Il insiste : « Ce plan va surcharger les petits entrepreneurs indépendants avec des régulations bien trop lourdes qui les pousseront en dehors du marché. » Les Américains n’auront plus grand choix et ce n’est pas un hasard : le plan prévoit clairement de parvenir à un monopole. Le socialisme est toujours le meilleur allié du Grand capital contre la libre entreprise.
 
Dans son document, Tom Wheeler écrivait : « Des règles claires pourront être appliquées afin d’interdire la mise en exergue payante de contenu, les restrictions ou limitations d’accès aux contenus et services licites. »
 
Ajit Pai rappelle si la FCC gère elle-même ce qui est discriminant ou non, c’est aussi la FCC qui s’accorde le droit de définir ce qui est honnête, équitable ou nuancé.
 

Ajit Pai dénonce un abus de pouvoir de la part d’Obama

 
Pai rappelle que les propositions de régulations de la FCC avaient déjà été rejetées par deux cours américaines différentes, et observe qu’il est difficile de croire que la troisième proposition se soit améliorée : il dénonce donc un abus de pouvoir de la part du président Obama.
 
Ce plan sera voté le 26 février prochain et Ajit Pai a promis de livrer plus de détails d’ici là.
 
Tom Wheeler n’a pas craint d’affirmer qu’il voulait réguler internet comme le service téléphonique l’avait été : le meilleur moyen pour mettre en place des taxes très élevées et des contrôles drastiques…
 
En effet, Orwell n’est pas loin.