fbpx

Podemos veut en finir avec le délit d’apologie du terrorisme

Podemos veut en finir avec le délit d'apologie du terrorisme
 
Le secrétaire général du parti populiste d’extrême gauche espagnol, Pablo Iglesias, veut renforcer le « droit à la liberté d’expression ». Sa proposition de motion demande que l’Espagne n’opère pas une « régression vers ce que le XXe siècle avait de pire ».
 
« Il y a aujourd’hui davantage de procédures en cours qu’au temps où l’ETA affichait et réalisait des attentats terroristes », a-t-il regretté, à propos notamment de l’aggravation des qualifications pour les propos tenus sur internet et des simples « blagues » qui se retrouvent poursuivies.
 
Il s’agirait donc de revoir le régime de l’injure, de la menace et de la calomnie.