fbpx

SCIENCE-FICTION Premier contact ♥♥


 
Premier contact est un film de science-fiction plutôt intellectuel, qui affiche rapidement ses ambitions. Le réalisateur canadien a disposé d’un budget conséquent qui a permis de réaliser des décors de qualité, sinon spectaculaires, et de faire appel à des acteurs connus. Ainsi se distingue dans le rôle principal la talentueuse Amy Adams. Ce Premier contact est celui de la rencontre initiale, du moins en principe, entre humains et extraterrestres. Ces derniers sont venus de fort loin – s’il y avait des civilisations extraterrestres proches, nous serions forcément au courant – et sont apparus sans prévenir. Leur technologie dépasse de fort loin celle de l’humanité, tout juste capable de débarquer sur la Lune, et, au mieux en théorie, sur Mars. Des œufs singuliers, immenses, sont donc apparus, et flottent à la verticale d’une dizaine de points différents de la planète. Que veulent ces extraterrestres ? Comment les comprendre ? Comment réagiront les gouvernements chinois, russes, vénézuéliens, soudanais, américains, etc. ? Le point de vue du film est que le gouvernement des Etats-Unis serait forcément le plus raisonnable, et que d’autres risqueraient de se livrer à des réactions de panique, d’attaquer les vaisseaux, compromettant ce Premier contact . Ce n’est quand même pas si évident pourtant.
 

Premier contact, à rebours du matérialisme et de l’hédonisme d’aujourd’hui

 
Premier contact tient largement de la fable, voire fable philosophique, autour de la question de la communication. Le personnage principal, brillant linguiste, tente d’établir le contact, ce qui suppose, avant de comprendre le langage, de trouver des équivalences culturelles. Or, on sait la diversité des cultures humaines, et communiquer avec des sortes de pieuvres géantes dressées sur leurs tentacule risque d’être difficile. L’équipe américaine fait le choix de signes écrits, logiques, a priori le mode d’entrée en contact le plus facile, la gamme de sons des extraterrestres ne correspondant aucunement à ceux des humains. Il y a là toute une réflexion sur la culture et le langage, véritablement intéressante. En réalité, si l’on ose dire, des extraterrestres si avancés ne devraient pas avoir de difficultés à se faire comprendre ; mais peut-être ont-il fait exprès de laisser le temps aux humains de les comprendre eux.
 
Le film propose deux messages. Un premier message, commun, banal, suggère que si les hommes étaient plus unis les contacts avec les extraterrestres seraient plus simples…Un second message, original, émouvant, et paradoxalement selon nous plus intéressant, développe autour d’un drame personnel du personnage principal l’idée que toute vie humaine mérite d’être vécue. Même un enfant qui sera malade, mourra jeune, mérite de vivre, doit vivre. Ceci est à rebours du matérialisme et de l’hédonisme dominant aujourd’hui.
 

Hector JOVIEN

 
Premier contact science fiction film