fbpx

RITV Vidéo
Quelle Europe pour l’Ukraine ?


 

Des dizaines de milliers d’opposants au gouvernement ukrainien ont manifesté dans les rues de Kiev pour réclamer l’annulation de la décision d’entrer dans l’union douanière pilotée par la Russie et la reprise du processus d’association avec l’Union européenne. Le bras de force entre Moscou et Bruxelles continue.
En Ukraine, les dernières protestations ont provoqué des incidents violents. Elles posent un double problème de politique intérieure et extérieure. Un grand nombre de manifestants, qui disent représenter le bien de l’Ukraine, s’opposent à un parlement majoritaire mais tenu pour illégitime. On a vu cela en France avec la manif pour tous : les médias la regardaient d’un œil défavorable. En Ukraine, leur regard est favorable. Ils saluent des « mouvements de foule sans précédent depuis la révolution orange », produisent des sondages défavorables au gouvernement. C’est que l’Europe, par la voix de Barroso et Van Rompuy, respectivement présidents de la Commission et du Conseil, désapprouve « fortement la position de la Russie ». Se pensant en position de force, elle avait fait de la libération de l’ancienne présidente Timochenko la condition sine qua non à un accord d’association : mais le parlement l’a rejetée et préféré l’alliance russe. Une décision à « caractère tactique » comme l’assure Azarov, ou un refroidissement durable du climat en Europe de l’Est ?