fbpx

Royaume-Uni : la Commission pour l’égalité reconnaît la discrimination des chrétiens en raison de leur foi

Royaume-Uni Commission egalite discrimination chretiens foi

 
Les responsables de la Commission pour l’Egalité et les Droits de l’Homme viennent de reconnaître que les différentes législations sur l’égalité en vigueur au Royaume-Uni finissent par nuire aux chrétiens, désormais inquiets de révéler leur foi à leur entourage professionnel, et qui sont à leur tour victimes de discrimination. Dans une étude menée en Grande-Bretagne par cette Commission, les chrétiens ont été nombreux à affirmer qu’ils étaient de fait sujets à la discrimination, à la moquerie ou traités de fanatiques lorsqu’ils décidaient de dire qu’ils étaient chrétiens, que ce soit au bureau ou à l’atelier.
 
2500 personnes de toutes religions ont été interrogées sur la religion au travail. Résultat ? Les chrétiens sentent que leur religion n’a plus la place centrale qu’elle a eu en Grande-Bretagne pendant les siècles où elle fut la pierre angulaire de la vie mais également de la culture… Les personnes interrogées précisent même que leurs enfants sont régulièrement ridiculisés à l’école à cause de leur foi chrétienne.
 

Au Royaume-Uni, des chrétiens poursuivis en justice à cause de leurs convictions religieuses et de leur foi

 
Comble d’ironie, nombreux sont ceux qui précisent qu’ils se sentent persécutés en raison des lois anti-discrimination ou d’« égalité » mises en œuvre par les organismes de défense de l’égalité, accusés pendant des années d’agir en faveur des minorités.
 
Le nombre de chrétiens poursuivis en justice à cause de leur foi et de leurs convictions ne se comptent plus.
 
C’est par exemple le cas de Nadia Eweida, employée de British Airways à qui il avait été demandé de cacher une petite croix portée autour du cou, avant que la Cour européenne des Droits de l’Homme ne lui permette finalement de la porter visiblement. Les tribunaux du Royaume-Uni ont à plusieurs reprises méconnu les droits des chrétiens en affirmant la préséance d’autres « droits » sur celui de la liberté religieuse.
 
Parmi ces décisions de justice, celle de la Cour suprême qui avait donné raison à une paire homosexuelle contre les gérants chrétiens d’un « Bed and Breakfast », Peter and Hazelmary Bull, qui avaient refusé de leur louer une chambre en précisant qu’ils n’accueillaient que les couples homme-femme mariés. Une autre plainte déposée contre une pâtisserie de Belfast tenue par des chrétiens qui avaient refusé de confectionner un gâteau orné d’un slogan en faveur du « mariage » homosexuel est aujourd’hui soutenue par la Commission pour l’Egalité et les Droits de l’Homme elle-même.
 

Des chrétiens victimes de discrimination sur leur lieu de travail, dehors ou même à l’école

 
Le rapport cite aussi le cas d’un cabinet juridique dans lequel le personnel avait eu interdiction d’organiser une « fête de Noël » puisque cela pouvait être perçu comme une promotion du christianisme. Les organisateurs avaient eu l’obligation d’intituler l’événement « fête de fin d’année / fête de Noël selon vos croyances » afin de ne pas offenser les non-chrétiens. Ces mêmes non-chrétiens se sont-ils fait violence en chômant le jour de Noël ? D’autres cas évoquent des enfants : une fillette traitée de « dingue religieuse » devant ses camarades de classe parce qu’elle était chrétienne ou ce jeune garçon rentré de l’école en larmes parce qu’il s’était fait « gronder » par le professeur en raison de ses croyances sur la sexualité.
 
Le plus grand groupe des personnes sondées se sont affirmées chrétiennes : 1030 personnes sur 2500. 188 se sont déclarées athées, les autres revendiquaient leur appartenance aux autres religions présentes en Grande-Bretagne. Les conclusions sont claires : « Un thème récurrent évoqué par les employés est la pression qu’ils ressentent et qui leur impose de garder leur religion cachée au travail, en raison de la discrimination ressentie quand il s’agit de porter un symbole religieux ou d’exprimer ses croyances. » Ce problème est surtout évoqué par les chrétiens.
 

Les discriminations anti-chrétiennes enfin reconnues par la Commission pour l’égalité

 
Beaucoup ont affirmé être traité de « fanatiques  par leurs collègues, d’autres, entrepreneurs ont dit craindre sans cesse d’agir en contradiction avec l’« Equality Act » voté en 2010, qui protège de la discrimination au travail.
 
Le directeur général de la Commission pour l’Egalité et les Droits de l’Homme, Mark Hammond a déclaré à l’occasion de la publication de cette étude : « Ce qui ressort fortement, c’est la confusion qui règne à propos de la loi, source de ressentiment et des rapports tendus entre les groupes, et d’anxiété pour les employeurs qui craignent de se mettre en contravention à l’égard d’une législation jugée compliquée sur l’égalité et les Droits de l’Homme. »
 
Pour Simon Calvert, du Christian Institute, « c’est un soulagement que la Commission commence à se rendre compte qu’il y a un problème. (…) Cela aiderait si elle admettait qu’elle fait partie du problème. Dans de nombreux cas, la Commission a défendu de manière agressive des procédures contre des chrétiens innocents comme Peter and Hazelmary Bull », a-t-il conclu.