fbpx

Le Royaume-Uni emprunte en yuan pour la première fois

Royaume Uni emprunt yuan monnaie reserve internationale
 
Un mois après avoir annoncé le principe d’une émission obligataire en yuan, le Royaume-Uni se prépare à procéder à ce qui sera la première émission de ce type pour un pays occidental. Une manière de se placer dans la course à l’internationalisation de la monnaie chinoise. « Nous lançons le processus pour la première obligation britannique en yuans, la première du genre de la part d’un pays occidental. C’est une nouvelle étape pour renforcer la position de la Grande-Bretagne comme centre de la finance mondiale », s’est félicité le ministre britannique des Finances George Osborne avant d’ajouter : « Nous devons faire en sorte que la devise chinoise soit utilisée et échangée ici ».
 

Le Royaume-Unis élargit sa palette de monnaies de réserve

 
Cet emprunt, dont l’objectif n’est pas le financement public traditionnel mais de la gestion des réserves, prépare le terrain à une intégration du yuan parmi les monnaies de réserve de la Banque d’Angleterre qui se limitent actuellement aux dollars américains et canadiens, à l’euro et au yen.
Mais cette révolution entamée par l’Angleterre illustre les efforts coordonnés par la Haute finance pour redessiner un système monétaire international dans lequel le dollar perd sa prééminence au profit de la monnaie chinoise et à terme d’une monnaie mondiale.
 

Emprunter en yuan pour créer une monnaie de réserve internationale

 
En 2009, le patron de la Banque centrale chinoise avait effectivement expliqué que « le but recherché dans une réforme du système monétaire international est de créer une monnaie de réserve internationale qui serait déconnectée des monnaies nationales ».
 
Interrogé à ce sujet, le ministre américain des Finances de l’époque, Timothy Geithner avait alors répondu : « nous sommes en réalité tout à fait ouverts à cela ».
 
Etant donnés cette récente décision britannique, ce souhait pourrait bientôt devenir réalité…