fbpx

Sermon de l’abbé Beauvais pour la fête de la dédicace de la cathédrale de la Major de Marseille


 
Du moment où les hommes ont eu la pensée d’élever des temples au roi du ciel, ils ont dû vouloir consacrer ces demeures destinées à recevoir sous leurs voûtes, Celui avec un grand C, qui nous donne Sa présence réelle au tabernacle. Et avant que Dieu daignât descendre sur l’autel, il a fallu le purifier, le sanctifier par une consécration capable d’offrir une résidence au Dieu Tout Puissant.
 
Quand elle met la main sur le front de l’enfant qui vient de naître et y verse l’eau du baptême, l’Eglise le purifie de la souillure originelle. Quand l’homme est prêt à quitter cette terre, l’Eglise lui donne l’huile, la sainte huile des mourants, des infirmes, et l’âme chrétienne qui va partir est ainsi consacrée pour l’au-delà.
 

Sermon de l’abbé Beauvais du 6 mai 2018 pour la fête de la dédicace de la cathédrale de la Major de Marseille