fbpx

ACTION/POLICIER
Sleepless •

 
Sleepless, soit en français Sans sommeil, ou En manque de sommeil est un titre de film policier assez courant. En effet, le travail de policier est physiquement et nerveusement épuisant. En outre, les policiers américains ont souvent une pratique très large des heures supplémentaires, impensable en France, même si nos policiers font certainement dans les faits plus que 35 heures, d’où cet épuisement. Ces heures supplémentaires très nombreuses peuvent aussi se traduire par un éloignement systématique du domicile familial, et, à notre triste époque de divorces massifs, fragilisent les familles. Le héros du film, un policier de Las Vegas, se consacre depuis plus de deux ans à une affaire sérieuse qui l’épuise. Elle le met par ailleurs physiquement en danger car il est confronté à la mafia. Il s’efforce en outre désespérément d’empêcher sa femme de divorcer ou, pire encore, de se remarier avec un autre. Tout ceci fait beaucoup et surcharge la narration. Evidemment, il faut que les familles restent unies ou surmontent les épreuves ; mais, de façon prévisible, un téléfilm sentimental des plus convenus se greffe sur l’action policière et la parasite… Quant au contexte de Las Vegas, il est très particulier, au-delà du décor, car le gros de l’animation de cette ville artificielle faite de casinos, sise au cœur du désert du Nevada, a lieu la nuit. Les policiers comme les bandits doivent donc déployer le gros de leur activité la nuit, ce qui épuise certainement à la longue les uns comme les autres, et justifie encore le titre Sleepless.
 

Sleepless : sans grand intérêt

 
Sleepless tient en fait davantage du film d’action que du policier. Le film compte un très grand nombre de bagarres, allant du choc des poings à celui d’automobiles dans des parkings…On frôle en certaines scènes pour le moins la complaisance dans la violence ou l’idiotie pure et simple. Pourtant l’intrigue présente un minimum de sophistication, ce qui sauve le film du complet naufrage. Tout le monde trompe tout le monde. Certains policiers corrompus sont achetés par la mafia et agissent pour elle. Mais l’un d’entre eux prétend être un agent-double, ou plutôt triple, et travailler en fait comme un infiltré pour la cause publique. C’est en effet possible aux Etats-Unis, mais c’est aussi la grosse excuse facile, difficilement vérifiable sur le coup ou même en quelques heures dans le cas d’un policier vraiment corrompu. Il est dommage que le politiquement correct dominant invite à penser qu’un héros noir est bien un héros et non un vendu à la mafia, ce qui gâche quelque peu le plaisir du film policier…
 
S’il n’est malgré tout pas complètement manqué et n’ennuie pas, Sleepless ne présente au final pas grand intérêt.
 

Hector JOVIEN

 
Sleepless Action Policier Film