fbpx

Contre la crise monétaire, l’Etat de Tennessee vote sa propre réserve d’or

Tennessee Réserve Crise Monétaire
 
Les parlementaires du Tennessee ont voté à l’unanimité la constitution d’une réserve d’or d’Etat pour échapper à la mainmise fédérale et tenir les métaux précieux à portée de la main, première étape d’un retour à une monnaie saine, et précaution nécessaire lorsque la crise monétaire redoutée arrivera.
 
La grande coalition s’est faite spontanément au Tennessee : Républicains et Démocrates ont voté ensemble, à la Chambre des représentants et au Sénat, la constitution d’une réserve d’or ultérieurement déposée à Nashville, capitale de l’Etat. C’est un signe de défiance net envers l’Etat fédéral et singulièrement contre la FED, la banque centrale américaine, accusée de déprécier le dollar et d’enrichir les « copains» aux dépens des citoyens américains. Il s’inscrit dans un mouvement de révolte qui court sur les Etats-Unis comme un feu de prairie : dernièrement, c’est le Texas qui a décidé une telle réserve d’or d’Etat, assortie d’une loi qui donne cours légal à l’or pour les échanges monétaires et rompt ainsi le monopole de la FED sur la monnaie – ce qui présage pour les « activistes monétaires » américains la fin du dollar de papier mâché et son remplacement progressif par une monnaie saine.
 

Le Tennessee craint une crise monétaire mondiale

 
Les attendus de la Résolution 516 sont révélateurs de l’inquiétude qui règne chez les citoyens du Tennessee. Craignant les fluctuations de « l’imprévisible économie nationale », ils visent « une plus grande stabilité et une plus grande liquidité monétaires, et une plus grande sécurité financière dans l’éventualité d’une crise financière nationale et internationale ». Bref, les gens du Tennessee veulent reprendre leurs billes si la tempête monétaire se lève, et mettre en lieu sûr les « lingots et pièces de monnaies qu’ils ont achetés et dont l’inflation et la spéculation des banquiers de la FED » ne pourront les spolier.
 
Cependant, l’Etat du Tennessee a été jusqu’à présent moins ambitieux que celui du Texas. Et le Tenth amendment’s Center, association indépendante qui vise à l’application intégrale du principe de subsidiarité dans l’organisation des pouvoirs aux Etats-Unis, et veille donc à ce que l’Etat fédéral ne s’arroge pas les compétences correctement exercées par chaque Etat, pousse le Tennessee à aller plus loin. Son directeur, Mike Maharey estime que « faire le premier pas vers un dépôt de lingots est bien », mais il appelle aussi à « saper le monopole de la Réserve fédérale en introduisant la compétition dans le système », comme le Texas l’a fait.
 

Une réserve d’or d’Etat pour garantir la stabilité

 
Une opinion que partage le sénateur Bill Ketron qui a poussé le Tennessee à voter la résolution 516. Il avoue sa peur d’une crise monétaire mondiale : « Nous devons maintenant des milliers de milliards à la Chine et le Japon est en second. Que se passerait-il s’il y avait une nouvelle crise monétaire cataclysmique comme en 2008 ? Je ne suis pas un petit poulet qui a peur que le ciel lui tombe sur la tête, mais un bon business demande toujours qu’on se prépare au pire. » Pour lui la pression croissante condamne le système bancaire américain actuel, centré autour de la FED. Il prédit « l’inévitable destruction de la monnaie émise par la FED par l’inflation dans un futur prévisible ». Dans ce cas, une crise économique et financière trouverait l’économie du Tennessee sans protection : ce serait le « chaos ». Pour Ketron, une réforme monétaire qui rétablirait une monnaie saine adossée à l’or permettrait seule de garantir la sécurité et la prospérité de l’économie du Tennessee. Sur ce point, de plus en plus d’Américains pensent – à peu près- comme Johnny Hallyday : On a tous quelque chose du Tennessee.
 

Pauline Mille