fbpx

Les évêques du Nigéria réaffirment leur opposition au « mariage » homosexuel et à la propagande LGBT

évêques Nigéria mariage homosexuel LGBT
 
Quelques jours après l’imposition du « mariage » homosexuel à tous les Etats américains par la Cour suprême des Etats-Unis, la conférence des évêques catholiques du Nigeria a réaffirmé, dans un communiqué, sa défense du mariage traditionnel. Les évêques y notent une « récente augmentation de l’activisme LGBT », et critiquent la récente décision de la Cour suprême, tout comme les autres actions légales menées ailleurs dans le monde. Le communiqué des évêques cite notamment le référendum sur le « mariage » homosexuel en Irlande, dénonçant la « propagande » du lobby gay.
 
Les évêques du Nigéria craignent que ces décisions n’aient tendance « à provoquer un changement notable et rapide de l’opinion publique sur la nature et la signification du mariage et de la famille comme on les a connus pendant des millénaires ».
 

Les évêques du Nigéria ont dit leur opposition au « mariage » homosexuel imposé à l’Occident

 
Les évêques ont donc rappelé leur ferme opposition aux « manœuvres judiciaires et législatives qui redéfinissent le mariage pour y inclure le “mariage homosexuel” » qu’ils décrivent comme « une situation triste, injuste et lamentable basée sur une perception déformée de la loi naturelle, de la volonté de Dieu et de la nature humaine ».
 
Les évêques africains ont pris un rôle plus actif et plus visible dans les relations publiques catholiques après le Synode extraordinaire sur la Famille qui s’est tenu au Vatican à l’automne dernier. Ils avaient alors refusé d’être bafoués par des discours progressistes, notamment venus des Allemands.
 
Le cardinal Allemand Walter Kasper s’était ouvertement moqué des évêques africains, qui constituaient un bloc conservateur lors du Synode, en leur expliquant qu’ils n’avaient pas à dire aux autres évêques ce qu’ils devaient faire.
 

Des évêques africains et européens comptent résister aux progressistes lors du prochain Synode sur la Famille

 
Ces évêques africains ont déjà rencontré un groupe d’évêques européens pour constituer un front solide en vue du prochain Synode qui se tiendra en octobre prochain, pour terminer le travail commencé l’année dernière.
 
Dans leur communiqué, les évêques réaffirment la conception judéo-chrétienne du mariage comme « l’union sacrée d’un homme et d’une femme », qui forme le cœur de la famille, « cellule de base, fondamentale, de notre civilisation ». Ils ont également promis d’« éviter les pressions et de protéger les Nigérians contre l’influence croissante et dangereuse de la propagande LGBT ».
 
En face d’une « propagation persistante et continue et de la mondialisation du mode de vie homosexuel et de l’effort qui est fait pour redéfinir le mariage » qui vient « spécialement du monde occidental », les évêques ont appelé leurs responsables politiques à être « circonspects ».
 

Les évêques du Nigéria ont promis de protéger leur peuple de la propagande destructrice des LGBT

 
« Accepter cette tendance occidentale en approuvant officiellement les unions homosexuelles et le “mariage homosexuel” sera dévastateur et nuisible pour notre nation du Nigéria, puisque cela conduira à une inévitable destruction de la famille et de la société en général, avec d’autres implications sérieuses et négatives », ont prévenu les évêques nigérians.
 
Ils ont également appelé les professionnels des médias, de la musique, des loisirs, de l’enseignement, de la médecine, du marketing ou du commerce à « devenir des gardiens fidèles » en protégeant le peuple de l’infiltration de la propagande LGBT.
 
Un discours catholique en somme, que l’on entend rarement dans notre Occident déjà infiltré.
 

Béatrice Romée