fbpx

Près des deux tiers des réfugiés mineurs dont l’âge a été vérifié au Royaume-Uni étaient en fait des adultes

Royaume Uni réfugiés mineurs adultes
 
On les appelle les « enfants réfugiés », histoire de tirer des larmes dans les chaumières. Mais un rapport officiel du gouvernement britannique vient de confirmer qu’en l’espace de 12 mois, 65 % des demandeurs d’asile dont l’âge a été remis en question se sont révélé avoir plus de 18 ans.
 
Saisi de 2.952 demandes d’asile de « mineurs non accompagnés » arrivés de Calais au plus fort de la crise des migrants – les mineurs bénéficient de facilités accrues pour voir leur demande acceptée – le Home Office a questionné l’âge de 705 d’entre eux.
 
Sur 618 dossiers qui ont pu être résolus, on a constaté que 402 demandeurs étaient bien des adultes.
 
Le rapport, signé David Bolt, précise que les autorités hésitent à contrôler les dires de ceux qui se prétendent mineurs, accordant très volontiers le bénéfice du doute, de telle sorte que les autorités locales ont fait part de leur inquiétude lorsqu’elles ont dû placer des adultes dans des structures pour enfants alors qu’ils n’y avaient manifestement pas leur place.