fbpx

L’opérateur téléphonique Vodafone affirme que les autorités des vingt-neuf pays dans lesquels il est présent utilisent son réseau téléphonique pour obtenir des données sur ses utilisateurs et écouter leurs communications·