fbpx

Une cour fédérale américaine vient de décider que les données des téléphones portables devaient rester privées au même titre que d’autres informations au nom du quatrième amendement de la Constitution·