fbpx

51 écoles hors-contrat de plus en 2014

51 ecoles hors-contrat de plus en 2014

 

La Fondation pour l’école vient d’annoncer la création de 51 nouvelles écoles à la rentrée 2014 et précise qu’« une vingtaine d’autres préparent déjà leur ouverture pour la rentrée 2015 ». Elles étaient déjà 35 en 2012, puis 37 en 2013 et la demande a permis leur multiplication « malgré le manque d’argent et la complexité administrative » précise le communiqué.
 
Une demande qu’Anne Coffinier, présidente de la Fondation pour l’école, explique par les dysfonctionnements actuels de l’Education nationale : « les parents n’ont pas compris que l’Etat mette en place des activités périscolaires au détriment de l’augmentation des heures de cours des matières fondamentales. Avec 40 % d’élèves en échec scolaire, cette décision a été mal accueillie. Comme l’Etat empêche le sous-contrat de scolariser plus de 20 % des élèves, les parents mécontents ont dû créer leur école. »
 
La France compte aujourd’hui près de 700 écoles indépendantes qui restent libres de leur pédagogie et de leurs programmes ; elles scolarisent environ 60.000 élèves. Plus leur nombre augmente, plus la liberté de ces écoles hors-contrat est assurée, l’arrivée subite d’un tel volume d’enfants dans le système « gratuit » n’étant pas envisageable du jour au lendemain.
 
Anne Coffinier pointe à ce propos une « vraie injustice sociale en France » : « Seules les familles ayant certains moyens financiers peuvent choisir l’école de leurs enfants. » Argument à double tranchant ; on critique volontiers les écoles hors-contrat en les désignant comme des écoles de riches. L’argument semble y ajouter foi – alors que l’expérience prouve que bien des familles sacrifient tout leur confort pour choisir une école conforme à leurs convictions, notamment religieuses.
 
Alors, aider à sortir les « jeunes des cités » pris au « piège des écoles en faillite » ? Pour cela il faut admettre que l’Education nationale décervelle délibérément les enfants. Ce n’est pas certes l’Etat qui fera cet aveu.