fbpx

Grande-Bretagne : une action en justice contre la fracturation financée par un responsable de parcs éoliens

action contre fracturation financee responsable  parcs eoliens
 
Un groupe d’activistes écolos opposés à la fracturation hydraulique, Frack Free Balcombe Residents Association (FFBRA) a récemment déposé une plainte devant la Haute Cour pour tenter d’annuler une autorisation de forage dans le Sussex. La demande a été rejetée et l’association a lancé une pétition pour couvrir ses frais, soit 10.000 £.
 

Les parcs éoliens contre la fracturation

 
La somme a finalement été prise en charge par Dale Vince, l’homme qui a gagné des millions grâce au développement d’éoliennes. Le Dale Vince qui s’était lamenté le mois dernier de ne plus pouvoir construire d’éoliennes à cause du manque de subventions…
 
Un communiqué annonce en outre qu’une somme sera alouée aux écologistes pour lancer une autre action en justice et couvrir les frais en cas de nouvel échec. Il précise également que l’avocat du groupe et le notaire ont renoncé à leurs honoraires, ce qui réduit le montant nécessaire à 1.000 £.
 

Financer les actions contre la fracturation : une stratégie habile ?

 
Cette façon de financer des militants utiles laisse sceptiques certains internautes. « Je ne suis pas sûr que payer des activistes verts pour perturber ses concurrents soit généralement vu comme une tactique légitime » souligne en effet le blogueur Bishop Hill, à l’origine de la découverte de l’affaire, avant d’ajouter : « mais si ça l’est, il est peut-être temps pour les compagnies pétrolières de financer les activistes anti-éoliennes ». Ce doit déjà être le cas, à moins qu’ils n’aient dépensé tous leurs sous dans la propagande verte anti-nucléaire.