fbpx

Des adolescents violés dans la jungle de Calais

C’est ce qu’affirment des bénévoles médicaux à la presse britannique : au moins sept garçons âgés de 14 à 16 ans ont été violés dans le camp de migrants, certains d’entre eux de manière si brutale qu’il leur faudrait des soins chirurgicaux.
 
Les abus se produisent alors que selon Europol, au moins 10.000 migrants mineurs non accompagnés manquent à l’appel en Europe ; il y en aurait des dizaines dans les campements de Calais.
 
Un journaliste britannique de la chaîne Channel 4, Alex Thompson, note que la jungle de Calais est le théâtre de violences graves, nombre de migrants se livrant à des attaques contre les camions qui rejoignent le port, braquant les nouveaux migrants à leur arrivées et caillassant la police.
 
L’association Save the Children affirme que les mineurs non accompagnés sont les plus exposés aux violences, et notamment à l’exploitation sexuelle de la part de mafias œuvrant en particulier en Italie, en Grèce et à Calais.